Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 16:19
L'intrépide deuxième série.
buvard.jpg
D'abord, il y eut après-guerre une première série de « L'intrépide» (qui était la suite de « L'Astucieux »), un périodique de BD en grand format, lancé le 8 décembre 1948 par le grand éditeur Cino del Duca (1) : il ne dura que 47 numéros cessant de paraître le 27 octobre 1949 malgré des BD françaises de grand qualité signées Bob Dan (Zorro, avec G. Fronval), Poïvet (Tumak), Raymond Cazanave (Rocambole), Rémy Bourlès (L'aigle des mers, Pour l'honneur ou les aventures de René la riposte (2)),  René Giffey (Marco gars du voyage) et quelques bandes italiennes (Petit Shérif) et américaines (Tarzan dans les premiers numéros).

Puis enfin, il y eut la deuxième série de l'Intrépide lancée le 10 novembre 1949 et à la durée plus pérenne mais qui subit quand même plusieurs changements au cours de son existence : la revue compta succebunny-intrepide.jpgssivement 16 planches puis 24 et 32, à nouveau 24 puis 64, le rythme de parution fut hebdomadaire puis bimensuel au n°595 au moment où les ventes s'effondrèrent. L'Intrépide proposa un melting-pot de BD françaises (beaucoup, surtout au début, signées des prestigieux Raymond Cazanave, Etienne Le Rallic, Bourlès, René Giffey, Fusco entre autres), italiennes (de plus en plus, au détriment des premières, en grande majorité issues du cousin transalpin "Il Intrepido" fondé en février 1935 par Domenico et Alceo Del Duca, les frères de Cino) américaines (peu et surtout des strips humoristiques, l'âge d'or était passé depuis belle lurette),  britanniques (surtout des westerns) belge et espagnole (anecdotique). La revue fut d'abord sous titréarthur-et-zoe-cv.jpge "le magazine des petits et des grands" et sa « Une » proposait une bande enfantine, puisqu'il s'agissait des aventures d'un lapin, Babinet qui en fait n'était rien moins que le fameux Bugs Bunny.

Au long des années, les couvertures de l'hebdomadaire en dirent long (ou pas!) sur l'évolution du titre : d'abord en "une" il y eut  donc très longtemps le strip de Bugs Bunny (il s'appella Babinet pendant les 51 premiers numéros) jusqu'au n°248, pas moins! Ensuite ce furent les bien fades Arthur et Zoé (n°249-332), un comic strip américain d'Ernie Bushmiller que l'on retrouva à toutes les sauces dans les diverses revues de l'éditeur-y compris la presse du coeur- puis Dicky l'intrépide du français Robert Moreau (n°333-380), bref du comique, de l'enfantin qui ne reflètait pas vraiment le contenu éditorial franchement plusintrepide-di-marco.jpg axé sur l'aventure ou le western. Par la suite, les couvertures se résumèrent à des peintures de Paul Ordner dont l'aspect réaliste était plus « raccord » avec les bandes proposées par la revue (parfois ce furent des photos comme au n°399...), puis, à partir du n°456, c'est à nouveau une BD comique, Zanzi, du vétéran Erik qui fit la "une" (partagée à partir du n°478 avec une vignette mettant en avant un personnage humoristique différent à chaque numéro comme le pingouin Pépino ou Krac, "magic Chien") et ce, jusqu'au n°498 avant le retour  (bref) de couvertures réalistes de Jean Sidobre (n°499-500). Finalement, c'est la bande d'aventures anglaise Rock l'invincible par Ron Embleton, et même Marcello (4) qui fit la couverture aux n°501-574, enfin, Angelo di Marco reprit la main dans la même veine que Sidobre ou Ordner dans un style réaliste « collant » parfaitement avec la BD principale proposée alors par l'illustré (n°575 à 629).
 
Les changements de formule se succédèrent : le 3 mai 1952, au n°131, l'hebdomadaire absorba « Tarzan » (alors à son 293 ème numéro)  passant pour l'occasion de 24 à 32 pages afin d'intégrer les séries de « Tarzan » comme Buffalo Bill (de René Giffey) ou L'insaisissable de Bourlès. En ce même mois de mai, la revue tira à 246 000 exemplaires alors qu'elle n'était éditée jusque là qu'à 112 700 (3). Au n°381, « L'Intrépide » fut pompeusement (et abusivement, mais après tout...) sous-titré « le plus grand magazine de la jeunesse moderne », et  comme pour mieux illustrer ce passage à un âge "adulte" l'enfantin Dicky fut débarqué de la première page. Parce qu'une première page, c'est quand même un édito en soi, mieux une identité...L'hebdomadaire subit encore des modifications dans la maquette aux n°574 puis 575 avec des couvertures peintes d'Angelo di Marco qui succèdèrent à la première page de "Rock l'invincible". Au n°595 il passa à 96 pages et devint pour l'occasion bimensuel, signe d'une baisse des ventes (5) .

Mais avant de mourir, rock.jpgL'Intrépide 2e série fusionna au n°501 avec son petit frère « Hurrah! » (qui lui même avait absorbé « Tarzan » 2e série à son 31e numéro) : il devint alors "L''intrépide Hurrah!" au format sensiblement plus petit avec du matériel essentiellement étranger (les bandes françaises étant réduites à la portion congrue avec quelques récits complets de Bourlès, Giffey ou Le Rallic) mais s'en sépara au 589, le 1er avril 1961 quand Del Duca tenta sans succès de relancer une 3e série de « Hurrah! », sa plus ancienne revue (1).

L'aventure de « L'Intrépide » s'acheva au 629 le 3 août 1962 lorsque le titre fut absorbé par « Mireille » (6) : il devint « Mireille l'Intrépide » au n°370, le 15 septembre 1962, une revue plus féminine avec moins de BD, davantage de rédactionnel, très-trop-dans l'air du temps : les si sinistres yéyés. Pilote aussi connut aussi cette dérive mais sut redresser la barque sous l'impulsion de Charlier et Goscinny. La revue ne fit pas long feu pour autant, et après être passée au format de poche cessa de paraître en  septembre 1964 au n°415, Del Duca arrêtant ensuite la BD pure pour se consacrer à son coeur de cible : la ménagère, avec sa presse du coeur : "Intimité", " Nous-Deux", etc.

Dans de prochains articles, nous étudierons plus en détail les bandes dessinées proposées par le périodique...

Fabrice Castanet

(1) un des 3 frères éditeurs milanais qui fonda les Editions Mondiales et créa notamment le périodique « Hurrah! » en juin 1935 puis « L'Aventureux » en mars 36 et des récits complets l'année suivante (cf. Le Collectionneur de BD n°57/58) cino del duca

(2) qui furent même publiées dans le cousin transalpin « Il Intrepido » sous le titre René l'indomito en 1951-52 et en France dans le périodique « Tarzan » en 1950 puis « L'Intrépide » et « Tarzan » 2e série et finalement « Hurrah! » jusqu'en 1957.

(3) info Collectionneur de BD

(4) Carlo Marcello a au moins dessiné la 502 et les recueils reliés 6 et 7 (info Hop).

(5 ) ce numéro contient une pub volante pour la nouvelle formule de « Hurrah! jeune homme » mars-avril 1961 (voir un prochain article).

(6) qui existait depuis 1953 et fut rachetée par Del Duca à Marijac 4 ans plus tard.

Tags : L'intrépide Hurrah, Cino del Duca, Il intrepido, babinet, Bugs Bunny, Rock l'invincible, Dicky le fantastique, angelo di marco

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Les Editions Mondiales
commenter cet article

commentaires

Antonutti 20/08/2013 12:51

Pour en savoir plus sur ce grand éditeur populaire italo-français, vous pouvez lire sa biographie : "Cino Del Duca, de Tarzan à Nous Deux, itinéraire d’un patron de presse" d' Isabelle ANTONUTTI
parue aux Presses universitaires de Rennes en 2013.

Treblig 02/01/2010 19:44


On attend la suite avec grand plaisir


Kastet 02/01/2010 22:59


prévue vers le 8 janvier (merci)


Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives