Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 14:56

SUPER MATOU


Dans cette parodie de super héros de Jean-Claude PoirierModeste Minet, adolescent médiocre de Raminagroville se transforme la nuit en Super Matou, assisté de son chien intello, Robert. Ils affrontent leur ennemi juré Agagax un bébé de 6 mois (!) aidés par le professeur Chanteclair. Le 1er épisode est paru dans Pif Gadget numéro 321 en 1975 : la série compte 28 épisodes de 1975 à 1976).

 


Fabrice Castanet.


Tags : Super Matou, Pif-Gadget, Jena-Claude Poirier, Agagax, Vaillant, BD, parodie super-héros

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 14:54

HORACE CHEVAL DE L’OUEST


L'auteur Jean-Claude Poirier relate dans cette série les aventures humoristiques d’Horace le cheval et de son cavalier au far west qu’il dessinera pour Pif Gadget et dans Horace Poche de 1970 à 1978 : ici, les rapports dominant/dominé sont inversés et c’est bien souvent que le pleutre petit cow boy doit servir de monture à son cheval ! 
 

Un album est sorti aux éditions du Kangourou en 1975 : Pas de pitié pour les cow-boys.

Fabrice Castanet

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 14:25

DICENTIM

 

Un héros d'avant l'euro... Jacques Kamb créé Dicentim dans Pif Gadget le 12 décembre 1973 : les aventures de ce personnage plébiscité par les lecteurs largement deant un Corto Maltese se déroulent sous forme de gags puis de récits complets de plusieurs pages et dureront jusqu’en 1988 puis seront rééditées jusqu’à l’arrêt de la revue en 1993. Dicentim le petit franc, sorte de clone d’Astérix (petit, malin) vit au moyen âge, à la cour de Poilempoigne, le roi fainéant de Poilenville (lui même clone du calife Haroun El Poussah) et ridiculise le capitaine des gardes Bougredane (qui porte bien son nom) alors que ce dernier complote contre son roi. Dicentim conclue chaque histoire par un moqueur et fameux « Bougredane et Bougredandouille ne font qu’un ! ». D’autres personnages émaillent les récits comme le savant Cogitus, le grand chambellan Débilus ou Paleron le grand argentier. 

Fabrice Castanet

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 14:18

A BABORD ET PERE OK .


Bande loufoque d’Eugène Gire publiée dans Vaillant n°235 en 1949. Lla série s’interrompra en 1967 au numéro 1159. Elle met en scène un marin flegmatique A Bâbord et un curieux volatile le père OK qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Un fascicule a été édité par Vaillant dans les années 50 : Les naufragés de l’Entrecôte II.
 

 Fabrice Castanet

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 14:15

SURPLOUF

Cette bande a été créée par Cézard et publiée de 1973 à 1977 dans Pif-Gadget et Pif Parade Comique. Il s’agit de la version humoristique d’un Surcouf enfant à bord du galion « La belle Emilie » en compagnie d’une bande de gamins PlumeEmilie (enfin une fille dans l’univers très masculin des héros de Vaillant !), Touvu et Lévéillé qui préfèrent l’aventure au grand large que la misère à terre et qui luttent contre le méchant, Sir Grotif, gouverneur de la Barbade et le Capitaine Fracass, le cruel pirate: de fait, cette série fait penser à un mixte de Peter Pan et Pépito !


Fabrice Castanet 

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 11:24
Arthur le fantôme justicier.

 

Ce petit fantôme écossais bien plus marrant et intéressant que Casper a été créé par Jean Cézard dans le numéro spécial Noël de Vaillant  en  décembre 1953. Arthur possède la faculté de voler (c’est un fantôme !) et de traverser les murs et l’espace-temps, ce qui lui permet de vivre des aventures humoristiques en plein Far West ou au Moyen Age, la plupart du temps en compagnie du professeur Mathanstock, gentil savant doux-dingue et du père Passe-Passe, magicien qui aura lui-même sa propre série.


A la mort de Cézard, plusieurs auteurs ont repris la série dont Raymond Maric ou Kamb (texte) et Ducasse ou Marc Arapu (dessin) dans
Pif Gadget ou Super-Hercule entre 1982 et 1993 et Michel Giroud (fils d’Eu. Gire) dans Arthur Poche.

Fabrice Castanet

Des infos et encore plus d'images ici:
http://193.251.82.94/pif-collection/master.html?http://193.251.82.94/pif-collection/arthur_le_fantome.html

Tags : Arthur le fantôme, Pif Gadget, Cézard, Maric, Vaillant, BD

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 11:07

Pif Parade Comique 1ère série est un trimestriel édité par les éditions Vaillant pendant 18 numéros de septembre 1977 à janvier 1981. En réalité, il a été précédé d’un « numéro zéro » en fait un Pif Poche Comique Hors Série titré « Pif part en vacances » au même format, en juin 1977 qui proposait des histoires de « Pif et Cie » par Roger Mas et de « Placid et Muzo » par Cabrero Arnal.

 

 

Construit sur le modèle de Mickey Parade (et sans doute dans le but de concurrencer ce dernier, tout comme Vaillant avait lancé en 1976, mais sans succès, la revue Scop Magazine pour concurrencer Charlie Mensuel et Pilote), il rééditait pour l’essentiel, sous forme de récits complets, des bandes humoristiques déjà publiées dans Pif Gadget et/ou Vaillant et une grande histoire de Pif et Hercule qui faisait la couverture et le titre (à partir du numéro 3).


Il a eu à la  même période un petit frère : Pif Parade Aventure qui, lui, rééditait des bandes d’aventure des éditions Vaillant (Davy Crockett, Jacques Flash, le Grêlé, etc.). Plus tard, entre 1987 et 1993, une deuxième série de Pif Parade Comique verra le jour (40 numéros). Il existe également, en grand format, un Pif Parade Comique Hors Série, publié en 1979 intitulé « La fabuleuse histoire de Pif ».

Les couvertures sont dues au talent de Michel Motti (M.M) ou de R. Mas (qui signent aussi celles de Pif Super Comique

Pif Parade Comique est un bon condensé de ce qui se faisait de mieux question humour dans Vaillant puis Pif Gadget dans les années 50 à 70 ! ! Une revue ou se côtoient deux maîtres du rire et du style comme les regrettés Cézard et Gire avec Les inoubliables Rigolus et Tristus ou La pension Radicelle et qui permit aux lecteurs né après les années 60 de découvrir la magie et la poésie des dessins d’Arnal (papa de Pif le chien mais aussi de Placid et Muzo) est une revue qui mérite de passer à la postérité...



Fabrice Castanet

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 14:23

LES RIGOLUS  ET LES TRISTUS


Cette BD est un petit bijou d’humour signé Cézard

C’est en mai 1970 que, dans le but de concurrencer Astérix, ces drôles de bonshommes apparaissent au détour d’une aventure d’Arthur le fantôme. Devant le succès rencontré, ils auront droit à leur propre série dans Pif Gadget (jusqu’en 1973). Sur une lointaine planète orange et verte, les Tristus verts et déprimés etles Rigolus rouges et de joyeuse humeur s’affrontent : si les Tristus rigolent, ils deviennent rouges et vice et versa, soit un filon de gags inépuisables pour le talentueux et délirant Cézard...

Fabrice Castanet

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 14:20

LA PENSION RADICELLE


Attention, chef d'oeuvre avec cette remarquable série burlesque d’Eugène Gire.

La pension Radicelle est un peu notre « Pim Pam Poum » national : cette bande fut créée dans Vaillant n°111 le 26 juin 1947 et compta un millier de planches jusqu’au 28 juillet 1968, lorsque Gire dut prendre sa retraite pour cause de maladie.
 

La bande retrace la vie quotidienne d’une modeste pension de famille tenue par la vieille fille Mademoiselle Radicelle, sac d’os bienveillant et plein de bon sens. Elle regroupe Nestor, son neveu, un incorrigible farceur, tante Bouille, la cuisinière obèse, le « poète » Isidore, vieux broussard susceptible et vantard à la retraite, Saturnin, inventeur farfelu, souvent dans la lune et des enfants : Armand, Armada et Anna, etc. Peu à peu, c’est Saturnin qui devient la vedette de la série qui repose alors essentiellement sur son opposition avec Isidore.

Un recueil : Opération Confiture à la Pension radicelle est sorti en 1953 ainsi qu’un album broché La Pension Radicelle chez Glénat en 1977.

Fabrice Castanet

Repost 0
Published by Kastet - dans Vaillant
commenter cet article

Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives