Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 18:20
Encore une BD animalière dans le petit format Pépito ! C'est le chat Matounet (Gilondo) imaginé par l'italien Luciano Capitanio.
matounet.jpg
Le héros est un chat qui vit chez grand-mère Clotilde avec l'oiseau Cui-Cui dans le village de Pommeville : toute ressemblance avec Titi et Grosminet, etc., etc.

Matounet et Cui-Cui nous offrent des gags classiques, mais parfois certains récits évoquent l'enfance du greffier : les histoires ne sont pas sans une certaine poésie.

Le félin arrive dans le bi-mensuel "Pépito" au n°36 en avril 1956, après qu'il fut publié  pour la première fois dans "Le Petit Shériff" (grand format), deux ans auparavant...

Fabrice Castanet

Index
Pépito
n°36 : Marquise l'hypocrite (avril 1956)
n°54 : Liberté, liberté chérie
n°68 : Matounet va à la chasse
69?
n°70 : Matounet chat national
n°77 : Edouard l'intrigant
n°81 : Matounet s'en va t'en guerre
n°89 : On a kidnappé Cui-Cui
n°96 : La montagne de l'esprit vert
n°97 : Matounet astronaute
n°98 : Matounet ramasseur de chiens
Le petit shérif (grand format)
n°107 : Matounet et Cuicui (10/11/1954)
n°130 : Matounet à nanipolis
n°131 : Ah quelle musique
Monty (1959)
n°3 : Sauvé des eaux
n°9 : Matounet à l'honneur
Monty 2e série (1960)
n°6: Matounet va à la montagne
n°8 : Le fantôme de cui-Cui
n°10 : Le mystère de la maison Clotilde
n°12 : Matounet va à la chasse
n°14 : Joyeux anniversaire
n°15 : Le capitaine Matounet
n°18 : La machine à calories.
 (infos issues  en partie du fanzine Hop n°96 et 98 pour compléter l'index partie Monty)

LUCIANO CAPITANIO est né à Venise en 1934. Ce dessinateur humoristique a illustré entre 1956 à 1969 plus de 150 histoires dans "Topolino " mettant en scène des personnages Disney comme Donald ou Mickey, Picsou, Dingo, etc. qu’on peut lire en France dans "Mickey Parade" ou "Picsou Magazine".
Mais il a également dessiné les fameux héros transalpins Cucciolo e Beppe (Pipo et Concombre) et Tiramolla (Elastoc) pour l'éditeur Alpe. Dans les années 50, il a travaillé pour "Piccolo Missionario" et "Wam". On lui doit des épisodes de Colbetto, Nonna Abelarda (Tartine) sur des textes de Piero Zanotto et plusieurs bandes animalières pour Renato Bianconi au cours des années 50-60, Dog e Tigrino dans Astro (publié chez Lug dans "Fox" sous le titre Tigrin et Pickel), Riki e Placido dans "Tarzanetto" et Sambito (Sambito Paperito) en 1957-61 pour l’éditeur Dardo, publié en France dans "Roico" et "Bambou " (Impéria).
Sagédition a publié de l'artiste des épisodes de Pépito, des reporters Pat et Patatrak (dans "Le petit shérif") et du chat Matounet (Gilondo).
Capitanio a aussi créé Joe Bretela, un western parodique pour l’éditeur Bonelli en 1959.
Il est hélas prématurément décédé en 1969, dans sa ville natale.


FC

tags : Matounet, Gilondo, Luciano Capitanio, Funny Animals, Fumetto, Fumetti
Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 17:16
Les trois (petits) lapins (I Tre Conigli) sont les héros d'une BD animalière transalpine de Guiseppe Perego où 3 inséles-3-lapins-color.jpgparables lapins froussards Lafrousse, Tremblotin et Poulmouyé, (parfois appelés Spaghetti, Froussinet et Tremblotte) affrontent leur pire ennemi, le renard Belle Griffe parfois en compagnie de leur ami chinois Tcho-Tcho (ou Tchou-Tchou selon les traductions).

Ce dernier profite de leur crédulité et de leur légendaire prudence pour leur faire des blagues effrayantes. La série est visiblement construite sur
le schéma des 3 petits cochons! belle-griffe.jpg

Cette charmante bande au charme
  très désuet apparaît dès le premier numéro de Pépito en juin 1954 mais ne fut que peu publiée dans la revue. En réalité, les 3 lagomorphes étaient auparavant tout aussi brièvement apparus  dans une autre revue de l'éditeur en 1953 : "Le Petit Shériff"...Lorsque cette dernière passa au petit format, les 3 amis revinrent  y faire un (petit et prudent) tour tout au long de l'année 1958...
cho-cho.jpg
Fabrice Castanet

Index (sans doute incomplet)
Pépito
n°1 : Trois, c'est trop!
...
n°13 : Une bonne farce!
n°38 : Un engin diabolique
Pépito Spécial Hors Série complément au n°33 (mars 56) : Feu d'artifice.
Pépito Spécial Hors Série complément au n°51 (mars 57): Voiture sans chauffeur

On retrouve nos trois poules mouillées (bizarre pour des lapins comme terme, bon tant pis!) de façon toute aussi sporadique au sommaire d'autres magazines de l
trois-lapins.jpga SAGÉ:

Le petit shérif (Grand Format)
n°70 : Les champions de la peur (avril 1953)
n°86 : Les 3 pauvres millionnaires (12/1953)
Supplément du petit shérif n°107 : ?

Le Petit Shériff (Petit Format)
n°6 : La bourse ou la vie (mars 1958)
n°8 : Pierres précieuses et diable à ressort
n°9 : Le détroit de la peur
n°14 : Un oeuf surprise!
n°15 : Un lapin dans la cocotte!, titré Loupineau à tort, un autre personn
age de Perego publié dans la revue!
n°22 : « Héros malgré eux »
n°26 : Pas de toit? Grotte, alors!...(05/1958)
Héroic Hors Série de 1955 : Tcho-tcho et les 3 lapins.

...
Guiseppe Perego est un prolifique dessinateur italien né le 1er juin 1915 à Arcore, en Italie. C’est avant tout un auteur Disney : on lui doit de nombreuses histoires mettant en scène Donald, Mickey, Picsou, Dingo et consort sur environ un millier d’aventures entre 1951 et 1982 ! Les prologues et pages de raccordements entre les différentes histoires de Mickey Parade (qui correspondant, à partir de 1960, en Italie aux "Classici Disney") c’est lui ! Il a débuté dans l’animation à l’âge de 17 ans avec les frères Cossio chez Million Film. Ses premières BD furent réalisées pour le "Corriere dei Piccoli" et "Modellina" ; il a aussi dessiné plusieurs épisodes de Scimmiottino pour la maison d’édition Conte. Dans les années 30 il délivre plusieurs bandes pour "Le Corriere dei Piccoli". En 1946, il collabore avec l’éditeur Juventus sur la série Flattavion. Il a également beaucoup œuvré pour l’éditeur Alpe :
Robotry, un garçon mi-homme, mi-robot publié dans Bambou et Roico d’Impéria (texte de Fantoni)
Lucky Lucky ou les aventures d’un explorateur et d’un petit noir sur un scénario de Testoni (dans Roico et Bambou)Perego.jpg
Kiriki (Biribu) dans "Carioca" en 1954-55 (texte de Lavezzolo) publié en France dans Totem et Kiriki
Cucciolo e Beppe (Pipo et Concombre)
Atomino en 1955 dans "Sorie e Fiabe" (Atominet en France chez Sagédition dans Le petit shérif (grand format) ou Heroic (grand format))
Merlot e Pin, Pak e Gir
les deux poulets Birba e Spacca alias Pétard et Allumette (dans Hondo, Pipo, Supplément à Pipo chez Lug)
Sgraffigna
Buffalo Brill/Buffalo Boule (gentille parodie western) dans Pépito, Jim Taureau, Pipo, Tex, etc.
l'ours Kappao alias Okylaidou (dans Pépito, Jim Taureau et Monty)
Loupineau (Pépito) et Les 3 petits lapins...
Il a dessiné également Dan Tempesta dans "Gimbo" pour Rama (fin des années 50), que l'on retrouve chez Lug sous le titre de Dan Tempête (Fox, Spécial Rodéo n°11, Spécial Pim Pam Poum n°32,33, Album Comiques de Kiwi n°11,...).
Pour Dardo, il a créé le chien Boby. Pour le marché allemand, il dessine plusieurs épisodes de Fix et Foxi de Rolf Kauka (1966). Il signe également des récits réalistes comme Zorro, Glauco e Jane en 1946 pour Taurino dans "Albie Avventura" (texte de Grecchi), Gim Toro (Jim Taureau) et Il Piccolo Sergente Dixy Scott dans les années 40 pour Dardo, alias Mascotte dans la revue homonyme de Sagédition (1949-51) pour l’éditeur Gino Casarotti...
Il a travaillé pour les revues "Il Vittorioso" et "Il Monelllo" (il reprend Pico Panda, Paco Serse, Cappucetto e l'orso, et Pierini Porcospini de Gino Gavioli) et réalisé diverses bandes dans "Super Tascabile" (Le vainqueur du Great Bear, scénario de Sandro Terrabuio) ou Jim Brady en 1951 (Entre deux rives, scénario de Rocca), publiés dans Super Boy et parfois sous le pseudonyme de G. D’Arc comme Bob di Sumatra pour les éditions Zénith en 1952 (texte d’Angelo Saccarello), publié en France sous le titre Bob de Sumatra dans Petits Moineaux n°109-130.
On trouve des récits complets réalistes de Perego en France dans Garry des éditions Impéria (« A la conquête du Pole Sud » dans le n° 42 et « Le Lys d’or » dans le n°46).
Perego est mort le 6 décembre 1996 dans sa ville natale.


Fabrice Castanet

Tags : Guiseppe Perego, Pépito, Les 3 lapins, BD animalière, fumetti, funny animals, edizioni Alpe, i tri conigli
Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 14:50
SYLVIO .

 

Les textes sont de Gilbert Lions (et aussi de Cothias et Luguy lui-même) et les dessins de Philippe Luguy: cette gentille BD animalière est née dans la revue  Fripounet en 1974 (texte de Jérina) puis notre grillon a migré dans les pages de Pif-Gadget où il a duré de 1974 à 1982. Dans cette charmante série, s’affrontent Sylvio le grillon et Jack le cafard, amoureux rivaux de Cléo l’abeille, entourés de leurs amis Zizou ( !) et Lampion.

Un premier album (tardif) est sorti en 1988 aux éditions M.C. Productions : La menace du trèfle rouge.

Fabrice Castanet

Lien : http://www.luguy.com/sylvio/

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 09:18

LES DEUX MOUSQUETAIRES alias The Two Mouseketeers (jeu de mot avec mouse/souris et mous-quetaire, à peu près intraduisible en français) est un spin-off (série dérivée) de Tom & Jerry.
Il a pour origine un dessin animé réalisé par Hanna & Barbera pour la MGM, « Two Mouseketeers » qui remporta un Oscar en 1952. Cette série dans la série se déroule au moyen âge et oppose, les deux souris mousquetaires Jerry et son meilleur ami Mitsou (Tuffy, apparu dans « The Milky Waif » en 1946) à Tom, dans un château médiéval français...D'’autres dessins animés de cette série verront le jour comme « Touché, Pussy Cat » (1954) et « Royal Cat Nap» (1958). En comic book, également, la série Two Mouseketeers devint un spin-off régulier du comic book "Tom & Jerry" et, ce avant même que la MGM ne mette à nouveau en scène ces mouseketeers sur grand écran ! Les 7 premiers récits furent d’abord publiés dans la revue "Four Color" n° 475 en juin 1953 puis dans les n°603 (1954) et 642 (1955) et en 1956-57 (n°670,711,728 et 764) avant que nos vaillants fleuretistes obtiennent leur propre titre de 1957 à 1960 : "MGM’  s the Mouse Musketeers" (n°8-21, les épisodes 22-24 paraissant ensuite à nouveau dan  s "Four Color" n°1135 et 1175).
les-deux-mousquetaires-par-lynn-karp.jpg
Les dessins (non signés) sont de Lynn Karp (image de gauche) , Phil de Lara, Harvey Einsenberg (entre 1953 et 1960, dernière image) ou encore Frank Mc Savage...

L’editor du titre, Helen Mayer encrait parfois les dessins de Lynn Karp. En 1956, quand Walt Disney s’approprie le terme "Mouseketeer" pour son show TV du « Mickey Club », le comic book doit être en toute hâte rebaptisé "Mouse Musketeers", suite sans doute à une plainte de Disney, détenteur des droits sur le titre, et peu enclin à la mansuétude vis à vis de ses "rivaux". Cette bande sera publiée en France par l'éditeur Sagédition qui confie quelques épisodes à Raymond Maric puis, par la SFPI ou Eurédif et autres maisons d'édition dirigées par Jean Chapelle qui proposèrent  outre des épisodes français de Maric et Gen-Clo essentiellement du matériel italien de l'éditeur Renato Bianconi (dessins de Nicola del Principe et de Sandro Dossi entre autres).

Fabrice Castanet

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 14:14

Pifou est une série animalière dessinée par Roger Mas parfois sur des textes de Jean Sanitas (qui signe Sani).

Pifou n’est rien de moins que le fils de Pif (quid de la mère ?), adopté par toute la famille, Tonton César, Tata Agathe et Doudou. Il serait apparu en 1964, dans le numéro 685 de Vaillant, cependant divers ouvrages de référence datent son apparition de 1958. Il ne s’exprime que par de curieuse s onomatopées : « Glop-Glop ! » quand il est d’accord ou content (y en a qui vomissent quand ils sont contents !) et « pas Glop-Glop ! » quand c’est le contraire, ce qui est sujet à bon nombre de gags, évidemment. Puis, le chiot va s’émanciper pour vivre ses propres aventures en emménageant avec Brutos, un chien molosssoïde à la Tex Avery : les gags reposeront essentiellement sur l’opposition des deux caractères (notamment, Pifou qui empêche Brutos de chasser du gibier, tout comme Pif mettait des bâtons dans les roues de César chasseur). 

Fabrice Castanet

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 14:11

LEO BETE A PART


Ce personnage créé par R. Mas (assisté de Jean Sanitas pour les textes) en avril 1969 est un léopard de zoo obsédé par son évasion. La série présente des gags classiques de une ou deux pages opposant Léo au gardien du zoo, victime des tours pendables du fauve, reprenant le thème classique de l’autorité en uniforme bafouée (très utilisé depuis Guignol en passant par Quick et Flucke ou Gaston Lagaffe) et qui repose essentiellement sur un humour de répétition.

Léo a été publié dans Pif GadgetPif Parade Comique, Léo Poche : 24 numéros (1974-80), Les Rois du rire, etc.


Fabrice Castanet

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 12:00
  • KIKO (Chico, en version originale...italienne) est un canard noir avec de grand yeux, affublé d’un petit chapeau et d’un short, entouré de deux kikopoche.jpgneveux turbulents Tim et Tom, de son fidèle chien Flop, vivant dans un monde d’animaux humanisés, voyageant, exerçant mille métiers et affrontant des méchants de tous poils. 
  • Une série d’aventures le place même en caporal de la police montée.
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est sans rapport avec Chico (Cornacchia); il s’agit vraiment d’un nouveau personnage voulu à l’origine par l'éditeur italien Renato Bianconi : ce dernier souhaitait un chat ou un canard, or comme Félix le chat existait déjà, Motta et d’autres ont créé ce canard, proche de Donald. chico-cover.jpg
  • Parmi les personnages secondaires, l’excentrique Pépé Luc (Nonno Zaccaria) vêtu d’une redingote et d’un haut de forme vit ses propres aventures tandis que le Prof Eureka, prototype du savant génial et farfelu tient également un second rôle important dans la série Prosper.
  • Le personnage de Kiko a été illustré par Alberico Motta (texte et dessin), Sandro Dossi et Pier-Luigi Sangalli dans son propre titre, "Chico" entre 1969 et 1977.

    Il a été publié en France dans Kiko Poche, Félix le chat Poche, Geppo, Tartine, Amigo, Dodu Poche, Olac, Prosper Poche et il est 
    parfois traduit en...Nico (y compris dans le titre homonyme).

    Fabrice Castanet

    Bibliographie : Pimpf n°12 
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 11:10
PLACID ET MUZO

 

Placid et Muzo ont été créés par Arnal (dessins) et Jean Ollivier (textes) en 1946 dans le numéro 56 de Vaillant dont ils occupent la première page jusqu’à ce que Pif ne les en déloge en 1952. Dès lors, relégués en pages intérieures, ils sont ensuite dessinés par Jacques Nicolaou.

Placid est un gros ours gourmand, un peu fainéant et pataud, tandis que Muzo est un rusé et fin renard, toujours agité. Sous le pinceau d’Arnal, tous deux vivent des aventures parfois oniriques et qui ne finissent pas toujours à leur avantage. Les dialogues en vers de mirliton (signés Pierre Olivier) confèrent à leurs bandes un caractère indubitablement poétique. L’auteur leur adjoindra deux neveux très turbulents qui ne sont pas sans évoquer ceux de Donald Duck, eux même très « pestes » du moins dans les premiers temps, sous le crayon d’Al Talliafero. Quant à Nicolaou, il donnera un caractère plus classique à leurs aventures et affublera Placid  d’un neveu intello/bricoleur, dénommé Tib


Fabrice Castanet 

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 11:08

PIF

Cabrero Arnal, artiste espagnol réfugié en France, créé le 28 mars 1948 le strip quotidien de Pif le chien dans L’Humanité qui connaît aussitôt un grand succès populaire (à cette époque, le quotidien national était très lu !). Il adjoint bientôt (en 1950) au célèbre cabot, un compagnon de jeu de taille, l’inénarrable chat au sparadrap sur la joue, Hercule. Dès le 14 décembre 1952, Pif le chien est publié en couleurs dans l’hebdomadaire de bandes dessinées Vaillant, ce qui accroît encore sa popularité. Il donnera même son nom en 1969 à la nouvelle version de Vaillant: Pif Gadget ! Ainsi, Pif Parade Comique présente des rééditions absolument pas chronologiques d’aventures de Pif en solo par Cabrero ArnalMichel Motti ou Louis Cance et de Pif et Cie avec les « maîtres » de Pif, Tata AgatheTonton César, leur rejeton Doudou, le chat Hercule et Pifou par R. Mas : toutes ces histoires ont été publiées dans Vaillant ou Pif Gadget dans les années 50-70.

 

Par la suite, on découvre Pif et Hercule enfin « émancipés », reporters à Pif Gadget dans des aventures fantastico-policières (le plus souvent ils affrontent le démoniaque Krapulax) habitant, l’un dans sa propre maison (Pif) l’autre dans une cabane, dans le jardin du premier (Hercule) et roulant dans la Pifomobile. De nouveaux protagonistes remplacent alors la famille de César : la jolie Pamela, le professeur Belpomme, le commissaire Maigrelet, l’agent Beudebois (hybride du gendarme de St Tropez et de Paul Préboist), le docteurKifelkloun et l’infâme et mégalo « je veux être le maître du monde » Krapulax accompagné de son sbire et souffre-douleurGnôm. Ici, c’est Pif et Hercule, les « maîtres » : ainsi, Pif possède un chat (Chagato) et Hercule un chien ! Cette fois, ils sont totalement humanisés ! Ce tournant aventureux a été pris en 1978, quand le studio dirigé par Michel Motti fait de Pif et Hercule deux reporters pour le journal Pif-Gadget dans des récits complets de 7 à 13 pages, chaque semaine dans Pif Gadget. Sur les grandes aventures d’environ 60 pages au format de Pif Parade Comique et d’autres plus courtes, se succèdent divers artistes comme Michel MottiNadaudP.Valli et Louis CanceYannick, FrançoisCorteggiani , Récréao et Patrice Croci. ..


Fabrice Castanet 



 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 10:49
C'est qui ce CHICO?...En fait, un chic type, enfin, pas vraiment un type puisqu'il s'agit d'un "animal humanisé" dont le nom original -en italien- est Chico Cornacchia : c'est donc une corneille, personnage de BD animalière créé dans "Albo Comicsope" pour la maison d'édition italienne "Il Ponte" de Renato Bianconi, en 1958. Chico, du temps de sa splendeur fut dessiné principalement par G.B. Carpi, plus connu pour avoir illustré la fameuse Tartine chez le même éditeur mais aussi Giulio Chierchini, Luciano Gatto, Mario Sbatella ou encore Tiberio Colantuoni.

 

En fait, Chico ressemble alors beaucoup au canard Daffy Duck, possédant un bec allongé et pointu (mais pas de chicots...) ainsi qu’une queue touffue qu’il perdra ensuite...Il vit toutes sortes d’aventures en solo (pas toujours à son avantage, ainsi il a souvent affaire à la maréchaussée !) ou parfois aux côtés du chat Minouchet puis se voit bientôt affublé de deux neveux. A ne pas confondre avec le canard Kiko du même éditeur, qu'il semble en quelque sorte préfigurer et qui, lui, sera créé sous l'insis  tance de l'éditeur pour concurrencer un certain...Donald Duck au succès transalpin insolent dans sa version  bande dessinée...
En France, on a pu lire les mésaventures de Chico dans les multiples revues de l'éditeur Jean Chapelle comme Geppo, Bimbo, Bimbo Spécial, Tartinet, Spécial Zorro, Félix le Chat, Tartine ou encore Kébir...

Fabrice Castanet

 

Partager cet article
Repost0

Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives