Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 15:28

LES EDITIONS TELE JUNIOR : LE FILON

DES SERIES TELE EN BD.

 

A la fin des années 1970, Franklin Loufrani, un ancien journaliste lance les éditions Télé Junior (puis Junior S.A) et créé les revues Télé Parade, Télé-Junior, Télé-BD, Wickie, Les fous du volant et Les visiteurs du mercredi. Tous ces magazines adaptent en BD les séries télévisées du moment à partir de matériel américain (essentiellement de Gold Key puis Charlton détenteurs successifs de la licence Hanna Barbera) mais également de bandes inédites produites par une équipe de dessinateurs et scénaristes français aguerris comme Gérald Forton, Jean-Marie Pélaprat ou Pierre LeGoff et de "débutants" comme Erik Arnoux, Norbert Fersen ou Brice Goepfert.

Télé Junior a également édité plusieurs albums brochés se présentant en général sous la forme de recueils de récits complets des séries publiées dans les différentes revues. L'aventure qui consistait à exploiter la veine des séries pour la jeunesse de l'époque dura 6 ans, à peine le temps d'une petite enfance...

Pour la petite histoire, Loufrani est connu pour avoir proposé des icônes pour les bonnes et mauvaises nouvelles dans France-Soir et ainsi « créé » le premier smiley français en 1971 !

LES REVUES

TELE PARADE

D'emblée, Télé Parade se présente comme « Le journal de Scoubidou et ses amis » ou encore « Le monde fantastique d’Hanna-Barbera » et la revue propose en effet pour l'essentiel des adaptations de dessins animés américains produits pour la télévision dans les années 60-70 par les fameux studios et qui connaissent alors un indéniable succès auprès des jeunes générations. Le magazine est d’abord mensuel puis bimensuel en 1979 au 14ème numéro où il est publié « un mercredi sur deux », le jour des enfants, ce n'est sans doute pas un hasard.

Le magazine a été édité de février 1978 à octobre 1980 (36 numéros) avant d’être absorbé par la nouvelle formule de son grand frère, Télé Junior. Le titre emprunte à l’émission télévisée « Les visiteurs du mercredi » - présentée à l’époque par un certain Patrick Sabatier -qui proposait une séquence appelée « La parade des dessins animés » (principalement du Hanna Barbera) mais il doit sans doute aussi au titre du comic book édité par Charlton Comics en 1971-72, "Hanna Barbera Parade".

Les BD sont donc centrées sur des personnages de dessins animés HB dont Loufrani avait acquis les droits d’exploitation pour la France (ils étaient détenus jusqu’alors par Sagédition). Scoubidou, Mantalo, Momo et Ursul, Hong Kong Fou Fou, Les fous du volant, Les 3 ours, Korg, La vallée des dinosaures, Ding Dang Dong, Mightor, Super Bécane, Clue Club, Shazzan, Tout Doux Dinky : tous ces noms évoqueront des souvenirs émus aux quadragénaires actuels mais on trouve également des bandes comme Wickie, Les aventures de Klicky...le playmobil (!) par Norbert Fersen ou Super Prof par Raymond Faivre.

La revue publie du matériel américain (Pat Boyette, Dan Spiegle) mais aussi français, notamment du scénariste Jean-Marie Pelaprat (alias Guy Hempay qui bossa pour Pilote) et de jeunes dessinateurs comme Erik Arnoux ou Brice Toll (alias Brice Goepfert, plus connu pour la série « Le fou du roi » avec Cothias), deux anciens de Plein Pot une revue qui mixtait BD et moto et de Norbert Fersen pour les dessins et les couvertures. La revue proposait également des jeux, des posters, des autocollants...

Des numéros spéciaux ou hors série existent : Spécial Vacances (20 bis), Spécial Mantalo en 1978, Spécial Noël en 1979, etc. ainsi que des reliures de 4 numéros.

TELE BD

Télé BD est un mensuel assez proche de Télé Parade pour ce qui est de son contenu éditorial, paru du 25 octobre 1978 (1) au 28 février 1979 soit 5 numéros seulement, peut-être parce que justement trop peu différent de Télé Parade...Là encore, le magazine publie des bandes de HB et chaque numéro est centré sur un personnage en particulier : Mantalo, Scoubidou, Mightor, Mumbly, Hong Kong Fou Fou....mais on y trouve aussi Le Prince Saphire d’après un dessin animé nippon, Les Brigades du Tigre et La parade des jeux. L’équipe est à peu près la même que celle de Télé-Parade avec comme principaux illustrateurs Norbert Fersen et Pierre Clément.

LES FOUS DU VOLANT

Il existe au moins un numéro de cette revue bimestrielle consacrée à Satanas et Diabolo et d'autres bandes Hanna Barbera, parue en avril 1980 sous une couverture d'Erik Arnoux. Ce premier (et dernier?) numéro propose Les Fous du Volant par Brice Toll, Diddly la pieuvre par Di Vono, Anderson et Lay, Mumbly et les fantômes Ding Dang Dong par Shaw, Fitzgerald et Lay. D'autres revues éphémères mettant en vedette les héros Hanna Barbera ont été publiées (info Tristan Lapoussière) comme CAPITAINE CAVERNE (3 numéros), MIGHTOR (1 numéro), SHAZZAN (2 numéros)...

LES VISITEURS DU MERCREDI

Ce mensuel publié le 13 septembre 1978 et tiré à 300 000 exemplaires mais dont l'existence ne dépassera pas les 4 numéros (le dernier parait en décembre 1978) publie des bandes Hanna Barbera-quelle surprise ! mais aussi quelques curiosités comme la série réaliste Daarka le viking, écrite par Sacha et dessinée par André Chéret, davantage connu pour avoir illustré Rahan, Arnaël toujours dessinée par Chéret ainsi qu’une adaptation en BD par Goux de Sibor et Bora, les marionnettes de Boris Sheigam, vedettes de l’émission télévisée dont le magazine s’inspire, Super Baby, Cressonette et Dragonet un strip de Sacha distribué par Opera Mundi (2). Jean Ache, Titus, Bodis et Norber Fersen ont également participé à la revue.

WICKIE

Wickie est un mensuel publié pendant 12 numéros, d’août 1979 à juillet 1980 qui s’articule autour du personnage de dessin animé Vickie le viking (Chrisana Viking Vick), inspiré du personnage du romancier suédois Runer Jonsson, comptant 78 épisodes en 1974-75 (Taurus Films/Zuiyô Eizô) diffusés en France en 1979 dans l’émission télévisée « Les Visiteurs du mercredi » sur TF1. Vickie est le fils d’Halvar le chef pas très futé des vikings du village de Flake. Grâce à son ingéniosité, le petit viking résout bon nombre de situations dramatiques rencontrées au cours de sorties en drakkar. Les dessins sont parfois signés Micha ou Roche.

La revue comprend également beaucoup de bandes mettant en scène des personnages estampillés Hanna et Barbera : Momo et Ursul, Moby Dick, Mumbly, Mantalo, Ding Dang Dong (adaptés par le dessinateur Erik Arnoux), etc. Les couvertures sont signées Erik Arnoux. Il existe au moins deux albums brochés de Wickie, « Le voyage mouvementé » et « Le petit esprit vert », parus dans La Collection Télé Parade.

 

TELE JUNIOR

Le titre phare de l’éditeur, c'est bien sûr la revue Télé-Junior (TJ) sous-titrée « le magazine des bandes dessinées de la télévision » qui a connu 3 séries. La revue proposait essentiellement des adaptations françaises de dessins animés et séries télé pour la jeunesse diffusés à l’époque sur Antenne 2 ou TF1 dans les émissions « Récré A2 », « Croque-Vacances » ou « Les visiteurs du mercredi ». Un grand nombre provient des studios Hanna Barbera. A ces bandes venaient s’ajouter interviews et reportages-photos sur les vedettes du moment (stars du petit écran, acteurs de séries télévisées, sportifs, etc.), jeux, posters, programme télévisé (pour la jeunesse), posters et autocollants...

La revue est publiée dans une première version de septembre 1977 à octobre 1980, pendant 42 numéros, passant d'un rythme mensuel à bimensuel à partir du 19ème numéro en 1979 (le 1er et le 3ème mercredi du mois).

Puis, au moins 49 numéros sont édités du 14 octobre 1980 à septembre 1981, à un rythme hebdomadaire le 1er mardi puis mercredi de chaque mois. La revue est alors sous titrée « le magazine des super héros de la télévision en bandes dessinées ». Dès sa sortie, elle absorbe Télé-Parade. A cette occasion, chaque numéro offre 4 vignettes autocollantes de « personnages télé » à coller sur un album offert entre autres par la revue Super-As dans son dernier numéro sous la forme d’un supplément de 16 pages ! On peut y lire une publicité pour Télé-Junior : « Collection les stars de la télé ». Auparavant, Super As, revue alors agonisante a tenté d’attirer de nouveaux lecteurs en proposant des séries télévisées en BD comme Capitaine Caverne dans le n° 85 (Erik Arnoux), Mightor dans le n°86 (Arnoux) et Les fous du Volant par N. Fersen dans les n° 85 et 87 (1980) ou Shazzan mais les ventes ne se redressent pas et c’est l’arrêt de Super-As en 1980 au numéro 87 (3).

Une nouvelle formule de Télé-Junior paraît le 20 octobre 1981, hebdomadaire puis à nouveau mensuelle en juillet 1982. Elle dure au moins 53 numéros (jusqu’en 1983), proposant aux côtés de Goldorak, San-Ku-Kaï ou Galactica de plus en plus de BD déjà vues ailleurs comme Lucky luke, Achille Talon, La jungle en folie, Le Fantôme, Taar ou Buck Rogers et sans grand rapport avec la télévision : la revue perd alors de sa spécificité. Malgré cette ouverture, le titre finira par sombrer au bout de deux ans. Les couvertures sont la plupart du temps de Norbert Fersen. Certaines sont de Pierre Frisano dont c’était déjà la spécialité pour Sagédition.

Des recueils existent ainsi que des Almanachs (1979 (32 bis), 1980), des numéros géants (au moins 3), « spécial Jeux » (n°20 bis) ou des hors-série comme le n°13 bis : Les mystères de l’ouest (couverture de Norbert  Fersen) de 1978 qui présente des bandes dessinées (Les mystères de l’ouest, Prince Noir...) et des jeux animés par Pelaprat et Fersen, etc.
 

articles à suivre : les séries publiées par l'éditeur...

Fabrice Castanet

Une première version de cet article a été publiée dans le fanzine Pimpf mag n°13.

(1) 150 000 exemplaires sont lancés ce jour là

(2) notamment publié dans France-Soir en 1976-79

(3) A noter que la version de SUPER AS vendue par courtage (info Gilles Ratier) d'octobre 1980 à 1983, l'hebdomadaire SUPER J sous-titré « le journal des super-jeunes » édité par France Unide Paris, distribué par la SA Femmes d’Aujourd’hui Bruxelles présente jusqu'au n°99 le même matériel que Télé Junior : Tout doux Dinky, Bajou, Candy, Captaine America, Albator, Hulk, Spider-Man, etc. sans oublier les posters, les autocollants, programmes télé français et les photo-reportages sur les vedettes de l’époque qui pour la plupart font la couverture : Dorothée, Patrick Sabatier, Annie Cordy, Stéphane Collaro, Borg, Johnny Halliday, Les Drôles de dames, etc.

Repost 0
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 17:12
Piklune la souris de l'espace (Space Mouse) est une BD américaine  de Dell Comics de 1960 (1) publiée en France par l'éditeur Sagédition dans le magazine PIKO et, en 1963, notamment dans "Pépito"  puis dans "Pépito Magazine".
piklune-annonce-copie-1.jpg
L'héroine y est une souris, exploratrice spatiale à bord de son vaisseau lunaire (lunar schooner) qui défend notamment la planète des souris, Fromagia (Rodentia) face à l'invasion féline...

Les auteurs sont Chase Craig (éditor), Carl Fallberg pour le texte (2) et John Carrey (dessin). Space Mouse est présenté par l'éditeur comme un personnage de dessin animé de Walter Lantz, or aucun dessin animé de la sorte n'existe! En réalité, Craig utilisa un titre de dessin animé de Walter Lantz de 1959 et y greffa sa souris de l'espacepiklune.jpg!

Fabrice Castanet.

INDEX
Pépito
n°221 : En exil! (12/1963)
n°222?
n°223 : Du rififi pour Souricette!
n°225
n°226 : Ratonneau à la pêche
n°248 : Détail cuisant
Pépito 2e série
n°13 : Gag sans titre (Gaston souffleur de verre)
Pépito magazine (grand format) 2e série (1963)
n°18 : L'aimant électronique
n°20 : Deux têtes pour un chapeau!
Pikopiklune-planche.jpg

(1)  Chez Dell Comics, première parution dans "Four Color" # 1132 en octobre 1960 puis #1244 et un n°1 à son nom en novembre 1962 (image) puis Gold Key publiera 5 numéros jusqu'en novembre 1963.

(2)
CARL ROBERT FALLBERG est né le 11 septembre 1915. Ce scénariste a débuté pour les studios Disney comme assistant réalisateur de 1935 à 1937 (Blanche Neige et les 7 nains, 1937) il a ensuite rédigé les scripts de Fantasia en 1940 puis de Bambi en 1942. Puis, à partir de 1942, il anime le personnage de Popeye.
Il s’investit par la suite dans la BD et participe au scénario de la version comic strip de Roy Rogers dans les années 40-50. Pour la Western Publishing (Dell puis Gold Key), il a écrit dès 1950 (et jusqu'en 1973) plus de 600 histoires mettant en scène des personnages de l’univers Disneyien. Il a même écrit le scénario de The Big break-in pour Romano Scarpa !
Fallberg.jpgToujours pour Dell, il a également adapté Oswald le lapin avec Ken Champin, Lynn Karp ou encore Harvey Eisenberg (1954-57), Elmer Fudd avec Phil DeLara (1956) ou Fred Abranz (1961), Ruff and Reddy avec Harvey Eisenberg (1959), Speedy Gonzales avec Pete Alvarado (1960), Space Mouse avec John Carey (Piklune) (1960), Mr. and Mrs. J. Evil Scientist avec Jack carrey en 1966, Tom et Jerry (1967), Beep Beep the Road Runner en 1968 (« The Super Beep Catcher »), Bugs Bunny, Daffy Duck, Jeannette et Doudou (Mary Jane and Sniffles), Foffo (Droopy), Toc Toc (Sqrewy Squirrel), des personnages des studios Walter SPACE-MOUSE-1962-DELL.jpgLantz comme Woody Woodpecker/Piko, Andy Panda, Chilly Willy/Frisquet, Homer Pigeon, d'UPA (Mister Magoo), des studios DePatie-Freleng (La Panthère Rose, L'inspecteur Bellgrolles), des studios Hanna-Barbera tels Les Pierrafeu, Yogi bear, Roquet/Huckleberry Hound, Les Jetsons...
Puis il retourne au dessin animé en travaillant pour Warner Bros en 1970 (Speedy and Daffy show, Yosemite Sam et Speedy Gonzales), MGM (Tom et Jerry, Droopy, Sqrewy Squirrel) et Hanna Barbera pour la télévision de 1972 à 1980 (NBC) : Josie and the pussycats en 1972 (avec un certain Alex Toth au désign !), The Addams Family en 1973, Butch Cassidy and the Sundance Kids en 1973-74, Laff-a-lympics (1978), Wheelie and the Chpper Bunch, The Kwicky Koala Show, The three robonic stooges (1978), Dinky Dog (1978), The All-new Popeye show (1978), The new Scooby-Doo movies en 1978-79, The kinckley Koala show en 1981-82...
Il a aussi travaillé pour Fred Calvert en 1974-76 sur "Seame Street" puis
-_12.JPGElectric Co.
Pour les studios Disney, il a écrit de nombreux scénarios pour le marché étranger de 1963 à 1989 ("Goofy Classics"), des scripts pour des strips dans les journaux : page du dimanche des Treasury of Classic Tales entre 1974 et 1985 et des "spéciales Noël" en 1976-84 et 1987.
Avec Jack Kirby, il adapte Le Trou Noir (film de Diseny) en comic strip (repris en album Hachette en France, en 1980).
Il est décédé le 9 mai 1996.
Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 09:17

Mantalo est un requin gaffeur, star de dessin animé dont le nom d'origine est Jabberjaw.
Il a été créé par Joe Ruby et Ken Spears en 1976 pour les fameux studios Hanna & Barbera.

La série fut diffusée sur ABC jusqu'en 1978 (16 épisodes) et en France sur TF1 en 1978-80...ce qui ne nous rajeunit pas!

Mantalo est le batteur du groupe « Les Neptunes » appartenant à un monde sous-marin futuriste, ce qui est en soi un concept plutôt original.

Comme souvent, a série animée se veut très proche de l'immense succès des studios, Scoubidou dans l’esprit et les intrigues de façon sans doute à bénéficier des avantages d’une recette éprouvée.


Mantalo dont l’expression favorite est « ouyouyouyouyouye ! » est surnommé « Grosse Baudruche » par un groupe composé de Shelly la chanteuse de caractère pas facile, Billie le guitariste et l’élément modérateur, Bouclette aux claviers qui ricane bêtement et Toufu le célibataire qui fait souvent la paire avec Mantalo (c’est donc le personnage qui s’inspire du Sammy de Scoubidou).

En bande dessinée, les magazines 
Télé Junior, Télé Parade et Télé BD publient chez nous les bandes américaines de Roman Arambula (dessin), Jean Lewis (texte) et Jim Franzen (dessin) ainsi que celles produites par Jean-Marie Pélaprat et/ou Norbert Fersen et le duo Rémy et Erik Arnoux qui signent « Twincam »...


Fabrice Castanet
(merci à Tristan Lapoussière)

Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Dessin animé et BD
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 09:16

Ce cartoon d’Hanna & Barbera a été créé le 07 septembre 1974 sur ABC en pleine Kung Fu Mania. En effet, dans les années 70, suite à l’immense succès rencontré par Bruce Lee sur grand écran,on ne compte plus les BD mettant en scène les adeptes des arts martiaux : citons quand même Richard Dragon, Iron Fist, Kung Fu Fighter et plus particulièrement Shang-chi Master of Kung Fu, héros de Marvel dont notre cartoon s’inspirerait. Le dessin animé compte 31 épisodes (1975–1978) et a été diffusé en France à partir de 1976 dans « Les Visiteurs du mercredi » (1). Penry (Penrod Pooch) est planton, chien à tout faire du commissariat ; bricoleur de génie mais pas très futé, il se transforme en Hong Kong Fou Fou, un maître des arts martiaux : grâce à

son manuel du Kung Fu, il connaît la prise appropriée à chaque situation. Comme Batman et sa Bat-mobile, il a son propre véhicule, la "Foufou mobile" (Phooeymobile), escamotable en une palette d’engin. Il est accompagné dans ses (més)aventures par le rusé chat au pelage rayé Spot, qui œuvre dans l’ombre et répare ses innombrables maladresses (qui sait, il a peut-être inspiré Poirier pour son Super Matou?). Rose-marie (Rosemary), la standardiste est amoureuse du héros masqué mais dédaigne le pauvre Perry tandis que le pauvre sergent Flint est la victime de ses bourdes ! Le dessin animé a été adapté en comic book par l'éditeur américain Charlton Comics de

juin 1975 à novembre 1976 (9 numéros) avec entre autres des textes de Jean Lewis ou Steve Gerber et des dessins de Jim Frenzen, Phil Ostap

czuk, Floyd Norman, Scott Shaw et Paul Fung Junior (2).

En France, c'est l'éditeur de BD SAGEDITION qui a publié les épisodes américains au cours des années  70 avant que Télé-Junior ne prenne le relais entre 1977 et 1983 à travers ses diverses revues comme Télé-Parade, Télé-Junior ou encore Télé-BD...Le héros apparaît aussi dans le supplément pour la jeunesse, "Les Petits Juniors de Télé 7 Jours", en 1980.

Fabrice Castanet

(1) la voix française du héros est celle de Michel Roux, plus connu pour son doublage de Tony Curtis dans « Amicalement vôtre ». 

(2)  PAUL FUNG JR est né le 9 mars 1923 (ou 32) à Seattle, aux USA. Il est le fils de Paul Fung (1817-1944), qui avait repris Dumb Dora de Chic Young. Après avoir joué dans des comédies de la Warner dès l’âge de 6 ans (dans le rôle de « One Long Hop », sur une idée du paternel) il a lui même travaillé sur Dumb Dora mais aussi le fameux Blondie de Chic Young de 1949 à 1964, tant en strip qu’en comic book pour Harvey.Ce travail fut récompensé par le "National Cartoonist Society Comic Book Award" en 1964.I l signa aussi le strip Flash Folley dans le comic book Blondie, la série Polly and her pals et l’adpatation du dessin animé Hong Kong Fou Fou de Hanna Barbera dans les années 70, dont Sagédition offre une traduction dans plusieurs revues. Il a aussi animé des "Popular Sciences Series". Paul Fung Jr vit à Greenwich, New-York.

 

Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Dessin animé et BD
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 09:13

CAPITAINE CAVERNE  qui en version originale s'intitule Captain Caveman and the teen Angels est un dessin animé datant de 1976-78 des studios américains Hanna & Barbera (40 épisodes), créé par Joe Ruby et Ken Spears qui se sont inspirés graphiquement des personnages des frères Roc et Gravillon (Slag Brothers Rock and Gravel) du dessin animé « Les Fous du volant ».

Le dessin animé est apparu à la télévision française de 1980 à 1982 sur TF1.

Le "pitch" est simple : Babeth, Brenda et Lili, 3 jeunes filles en vacances au Tibet découvrent un homme primitif congelé. Une fois revenu à la vie, ce dernier, poilu, au langage primitif et armé d’une massue multi-usages semble posséder des super-pouvoirs étonnants ! Son cri de guerre est « Capitaine Caaaaaverne ! ». Les trois filles et leur nouvel ami parcourent le pays à bord d’une camionnette décorée à la mode Flower-power et affrontent vilains masqués et fantômes dans des courses-poursuites appartenant à la plus pure tradition Scoubidou !

Notons que si Captain Caverne emprunte bImage:Captaine_caverne2.jpgeaucoup à Scoubidou (notamment dans les pitreries et les grimaces), les 3 Teen Angels sont visiblement inspirées de la série TV américaine Charlie's Angels (Les Drôles de Dames)

En bande  dessinée, Dan Spiegle mais aussi Mike Sekowsky et Harris (textes de Sharmon DiVono) adaptent le cartoon pour les USA, notamment dans "TV Stars" chez Marvel Comic Group en 1978...

Et ce sont les français Brice Toll (pseudonyme de Brice Goepfert) et Norbert Fersen qui assurent le graphisme d'épisodes directement produits pour l'éditeur Télé-Junior entre 1980 et 1983 (dans les revues "Télé-Junior", "Hanna-Barbera présentent Capitaine Caverne"...). Un album broché est paru en 1980 chez ce même éditeur (n°6). Le personnage fut également brièvement publié dans la revue Super-As...

Fabrice Castanet 

Repost 0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:14

Scoubidou (en V.O, « Scooby doo, where are you ? ») fut créé le 13 septembre 1969 pour le studio Hanna & Barbebra par Fred Silvermann, Ken Spears et Joe Ruby (dessins de Iwao Takamoto) et diffusé sur CBS puis ABC pendant 3 saisons (40 épisodes).C’est Silvermann qui, le premier a l’idée de mélanger les intrigues policières du show radiophonique « I love a mystery » et la sitcom à s uccès des années 50, « Dobbie Gills » (1). Les auteurs imaginent un groupe de teen-agers, le club du Mystère, qui traverse le pays à bord d’un van pour résoudre des mystères surnaturels qui s’avèrent à chaque fois des supercheries, la touche originale étant de faire du chien la star du show.

L’énorme Danois pleutre et goinfre est accompagné de son alter ego humain, Sammy (Haggy, en VO) : ce pitre doublé d’un trouillard est le meilleur ami de Scoubidou, les seules fois où ces ces deux-là se disputant étant pour un morceau de nourriture !

Le reste du « gang » est composé de Freddie, le chef courageux, un inventeur à l’esprit logique, Velma, la plus jeune, garçon manqué, à l’esprit de déduction acéré et Daphnée, blonde un peu évaporée mais c’est la fille à papa du groupe : c’est grâce à l’argent de son père que le gang dispose d’un matériel sophistiqué pour traquer les pseudo-fantômes. A noter que le nom du chien est inspiré d’une suite de mots sans sens précis de la version « Strangers in the night » de Sinatra !

Dès sa 1ère diffusion, le dessin animé remporte un énorme succès. Plusieurs fois diffusé, il a bercé toute une génération et fait rire nombre d'enfants, notamment grâce aux pitreries légendaires de Scooby et de Sammy. Ainsi, les expressions "Ouuuuh Sammy!!", "Scooby Doo!! Un fanfan...Un fantôme!!" ou encore le fameux cri "Scooby doobydooooooo" sont devenues des répliques cultes. 

De nouveaux épisodes furent tournés à partir de 1978 mais les puristes ne les apprécient pas beaucoup (2). Deux films plutôt médiocres ont aussi été adaptés du dessin animé en 2001 et 2003 avec Freddie Prince Jr et Sarah "Buffy" Michèle Gellar, sans oublier une comédie musicale qui ravit petits et grands. Scoubidou a été adapté en comic book par Gold Key, sur 30 numéros de mars 1970 à février 1975 (dessins de Dan Spiegle, Mike Arrens) puis par Charlton Comics sur 11 numéros en 1975-76 (Jean Lewis ou Mark Evanier pour les textes et Dan Spiegle, Ralph Canaday, Pat Boyette, Phil DeLara et d’autres artistes pour les dessins), Marvel à partir de 1977 sur 9 numéros (Mark Evanier au scénario, Pat Boyette, Vincent Deporter, Dan Spiegle et d’autres au dessin), Archie en 1995 (21 numéros) puis DC Comics depuis le milieu des années 90 par Joe Staton, Dave Hunt, Chick Dixon, Dan Abnett, etc. (paraît encore).

Certaines des bandes issues de la période Gold Key et Charlton Comics (Evanier/Spiegle) sont publiées en France dans les diverses revues de Télé-Junior qui proposa en outre sa propre version par des artistes français comme Sacha (Broussine), Erik Arnoux, Norbert Fersen, Pelaprat pour les textes Brice Toll (alias Brice Goepfert), Erik Arnoux ou Norbert Fersen, pour les dessins.
Fersen a signé un album, « Le désert de l’oubli » chez Garnier en 1977.
Les éditions Télé-Junior ont publié 1 album broché en janvier 1980, reprenant plusieurs récits de Scoubidou. Les éditions des Deux Coqs d’or proposent un album des aventures du danois en 1981.
Notre héros a par ailleurs été édité par Sagédition
dans la revue Scoubidou et Hong Kong Fou Fou ou encore Pixie et Dixie (épisodes américains).
On peut retrouver Scoubidou dans certains numéros des Petits Juniors de Télé 7 Jours
en 1977 et 1980 (n°2 et 35).
D’autres éditeurs ont pris le relais de Sagédition et Télé-Junior, comme
DPE (épisodes américains de Dan Spiegle entre autres dans la revue homonyme ou dans Yogui l'ours), l'un des derniers en date, étant Cyber Press Publishing.
En Italie, "Il Giornalino" proposa à partir de 1991 des épisodes dessinés par Franco Oneta
et Cominelli.

Fabrice Castanet.


(1) par exemple, Sammy alias Haggy en VO, est fortement inspiré d’un personnage du "Gillis’ show".

(2)  "The new Scooby Doo movies" (16 épisodes et 8 pour la 2de saison)-"The Scooby Doo/Dynomutt hour", 24 épisodes, avec Dynomutt, un chien bionique.-"Scooby Doo All-Star Laff-A-Lympics", 24 épisodes où Scooby Doo partage la vedette avec d'autres stars comme Capitaine Caverne ou
Hong Kong Fou fou.-The Scooby and Scrappy Doo show, 17 épisodes, dans lesquels apparaît le controversé neveu de Scooby Doo, le fameux Scrappy Doo

Repost 0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 16:36

Mister Magoo est un petit bonhomme sans âge, myope comme une taupe créé par le studio UPA de Stephen Bosustow en 1949 dans le dessin animé " Ragtime Bear ". Il a remporté deux Oscars : " When Magoo flew " (1954) et " Mister Magoo’s Puddle Jumber " (1956). Un show produit par H.G Saperstein a ensuite été diffusé à la télévision sur NBC. La myopie de Mister Magoo l’entraîne dans des situations catastrophiques et dangereuses dont il se sort toujours avec brio et magoo-par-godard.jpgsans jamais s'en rendre compte! Il s'excuse auprès de lampadaires et met même en échec les plans de bandits permettant leur arrestation sans le savoir! Il existe une autre série, "The famous adventures of Mister Magoo", dans laquelle le p  ersonnage incarne des héros célèbres comme Don Quichotte, Dick Tracy ou encore Robin des Bois...C’est en 1952 que Mister Magoo apparaît pour la première fois dans un comic book : une douzaine de récits sera publiée chez DELL COMICS dans Gérald Mc Boing Boing and the near sighted Mr Maggo puis Mr Magoo, dessinés notamment par Greg Potter entre 1952 et 1953 ou Cecil Surry. Plus tard, Pete Alvarado reprendra le personnage sous la forme de comic strip (1964-66). En France, les aventures de Mister Magoo sont dessinées par Christian Godard (Norbert et Kari, Martin Milan) à partir de septembre 1977 dès le 1er numéro de l’hebdomadaire Télé-Junior. En albums, signalons " Une semaine de la vie prodigieuse et exaltante de Mister Magoo " chez Hachette puis un " Mister Magoo " dans la Collection Télé Junior en février 1982...Un film qui n’apportera rien à la gloire du personnage est sorti en 1998, avec Leslie Nielsen dans le rôle de Magoo. Sa dernière mésaventure connue à ce jour !...

Fabrice Castanet

 

Repost 0

Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives