Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 16:46

Serge Segret, illustrateur français né en 1924 fait partie de ces anonymes qui illustrèrent les pages de jeux et de gags servant de bouche-trous entre deux BD dans ces vieux illustrés d'autrefois aux pages si mélancoliquement jaunies...

Ce gag publié dans le courrier des lecteurs de Youmbo Magazine n°50 en 1950 (Librairie Moderne) semble marquer ses débuts...Lorsqu'il envoie ce dessin, Segret semble habiter Champeuil dans la Seine-et-Oise.


Mais aucune encyclopédie à ma connaissance ne mentionne cet auteur méconnu faute d'avoir illustré une grande série ou un personnage marquant...


Après ce sketch, on retrouve la signature de Segret (parfois il signe Seg) dans les autres revues d'Ettore Carozzo (la Librairie Moderne devenant Sagé puis SAGEDITION) comme "Rintintin et Rusty", "Kansas Kid", "Héroic" ,"Jim Taureau" jusque dans les années 70... 
Entre-temps, en 1954, il entame une longue collaboration avec le "Journal de Mickey" sur la série de jeux "Pêle-Mêle" (1954-69). A partir de 1958, il dessine des jeux encore, pour les éditions de Chateaudun de Marijac ("Le Journal de Nano et Nanette") et  jusqu'en 1962 pour l'hebdomadaire "Fillette Jeune Fille" de la SPE.
Les Editions des Remparts utilisèrent également l'artiste dans des petites bandes dessinées pour la jeunesse comme "Padaboum", "Pifalo""Pataleuf" où il signait quelques gags (Jean Pomme et son oiseau) et surtout des pages de jeux dans les années 60...
Il mit également en images la décennie suivante son singe facétieux Hannibal ou le personnage de Trott'Malice dans les autres revues de l'éditeur ("Mandrake", "Le Fantôme", "Mandolino"...) ...

 

On le retrouve ensuite au sommaire de "Pilote" en 1965-66 aux côtés de Cabu et Delinx (ils y animent la page "Jouez avec Duduche et ses amis") puis sur la rubrique "On joue...jeux" en 1967, dans "L'Intrépide-Hurrah!", dans Vaillant/Pif Gadget en 1969-75 (encore des jeux), pour le magazine télé Top Télé dans le supplément « Mini Top » en 1977 puis dans "Picsou Magazine" et un retour au "Journal de Mickey" en 1982,  toujours dans la même fonction de "remplissage" et ensuite, on perd sa trace...

Fabrice Castanet

 

Tags : serge Segret, BD, sagédition, PEI, Remparts, Hannibal

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 15:22
Le dessinateur et syndicaliste ROLAND GAREL est né en 1930.

Il débute très jeune en 1947 aux Éditions Mondiales  de Cino Del Duca où il retouche du matériel étranger. De 1947 à 1956, il assiste les dessinateurs René Giffey et Rémy Bourlès et réalise des dessins d'illustration, des couvertures et quelques B.D. (signant parfois Rolgar) pour les diverses revues de l'éditeur comme "Tarzan", "L'Intrépide", "Nous Deux", "Intimité", "Hurrah", "Vie en fleurs", "Modes et Travaux"...
De 1957 à 1960, il enchaîne les strips quotidiens pour l'agence ACP et de nombreux journaux régionaux : « Le Provençal », « La Montagne », « L'Est républicain », « Paris Normandie » (Les trappeurs de l'Arkansas), « Le Dauphiné Libéré », (SOS pour l'enfer vert de 1958 à 1960), etc. 1957, c'est aussi l'année où il créé la BD Papoulet et Riton dans « Ima » sur un scénario de Jean Pradeau (1) .
De 1962 à 1964, il dessine Galax dans le petit format « Marco Polo » d'Aventures et Voyages (2). De 1964 à 1967, il poursuit dans le petit format avec la série d'aventures Les 4 As dans « Robin des Bois » chez l'éditeur Jeunesse et Vacances (3).

Entre 1962 et 1969, il reprend Jack de Minuit sur un scénario Jacques Lob dans la revue « Record ». De 1961 à 1976, il est reporter-dessinateur pour "France-Soir" (portraits robots, croquis d'audience, dessins d'actualité, de sport, médicaux, scientifiques, reportages dessinés, etc.) puis au "Matin", de 1978 à 1980 : pour Garel, « le travail de reporter-dessinateur était la base de son métier ». Il n'abandonne pas pour autant la B.D., dessinant notamment pour les revues des éditions Fleurus comme  « Fripounet » (Thomas Laventure), « Djin », « J2 Magazine », « Formule 1 », « Jocker » mais aussi pour « Lisette », « Lisette Magazine » (en 1967), « Tintin » (4) ainsi que pour « Badge », « Télé Cartoon », Moto-Ring Junior (5) et les Éditions Piero.
Pour Vaillant, il assiste avec Max Lenvers (qui avait  "un coeur gros comme ça") le dessinateur René Deynis handicapé par des douleurs à la main droite sur le héros "invisible" Jacques Flash. De cette époque, Roland Garel se souvient d'avoir « exécuté, Lanvers au crayon, lui à l'encrage les planches de Jacques Flash pendant une très grande période. C'était top secret. Comme cela, Deynis touchait son salaire et pouvait nourrir son fils qu'il avait à sa charge ».
Entre 1968 et 1972  il produit la B.D. quotidienne Chère Pauline qui narre l'histoire d'un jeune couple bien sympathique (texte de François Gratier) pour une trentaine de journaux dont « Le Parisien », « Le Progrès de Lyon », « Nice Matin », « Le Midi Libre », « Sud-Ouest » et des journaux suisses, d'Amérique du Sud, italiens, roumains, belges ou portugais.

En 1969, il met en images L’Auberge rouge sur un texte de Bastien (6) pour les éditions Dargaud, dans la collection « Drames et énigmes ». En 1974-82, il dessine Les pionniers de l'impossible pour les éditions Chancerel, puis en 1976 collabore à des albums didactiques pour ce même éditeur : ses planches sur le bricolage, la cuisine et le tennis serviront de pages bouche trou dans les petits formats des éditions Lug (« Ombrax » et autres).
De 1977 à 1982 , il adapte les séries télévisées Spectreman et Les Têtes Brûlées dans "Télé Junior" où il retrouve Le Goff, Lenvers et Deynis.

En 1978, il participe à l'album collectif Les bleus en Argentine/Mundial 78.
Dans ce domaine, le sport, il multiplie les participations : sur le tennis avec De-Flassieux, le rugby avec Roger Couderc et Garcia, le football (coupe du monde 1978 avec Thierry Roland puis coupe du monde 1982 avec Denisot)...
Entre 1980 et 1982, il travaille pour L'encyclopédie en BD de Philippe Auzou.
Fidèle à ses convictions, il met en images L'histoire du syndicalisme en 1984.
A l'opposé, cet athée convaincu signe aussi pas mal de B.D. religieuses : en gros, une trentaine d'albums dont Jean XXIII (1984), Saint Vincent de Paul en 1986 (Fleurus), Le docteur Schweitzer, figures du protestantisme d’hier et d’aujourd’hui aux éditions du Signe (2 tomes en 1988-89) et d'autres encore pour les éditions Sadifa.

Il multiplie les participations : Infernales machines dans L'argonaute (1984), jeux dans Télé-Loisirs à partir de 1986, on le retrouve également au sommaire de « Terres Lointaines »
Il créé en 1989, avec Di Marco (scénario de De Coster) une B.D. interactive, Arthur et Stéphanie dans « Triolo ».
De 1981 à 1993, il produit des dessins d'actualité et des B.D. dans différentes revues : "Télé-Loisirs", "Télé-Poche", "Télé 7 jours", "Elle", "Le Nouvel Observateur", "Le Parisien", "Le Journal du Dimanche", "Le Dauphiné libéré" et pour de nombreux journaux suisses, belges, italiens, espagnols, etc.
En 1990, ce président du Syndicat des dessinateurs de Presse crée avec plusieurs confrères journalistes (dessinateurs), l'Agence APAR (Agence de Presse des Auteurs Réunis). En 1993, il dessine pour la télévision (France 2 Télé-Matin).
En 2004, il livre un ouvrage publicitaire pour la marque Danone : La femme au tule vert, traduit en 13 langues sur un texte de Serge Saint-Michel.
Toute cette production, cette variété de choix, Roland Garel la résume par ces quelques mots : « Je ne suis pas un ARTISTE mais comme disait Lucien Nortier un ouvrier du pinceau ».

Fabrice Castanet.


(1) n°110-121+ récits complets dans les n°74 et 88
(2) 48 épisodes de 40 pages, sur scénario de Roger Lécureux.
(3) 37 épisodes de 40 pages (scénario R. Lécureux)
(4) 1976 : « Les 1ers tours du tour de France » dans le « Journal de Tintin » n°41 (texte de Guy Hempay)
(5) n°7 : Charles Bozon, la piste vers Abilène, n°8:  "Chicago Sacramento","La victoire de Bader" (1979)...
(6) et non Lécureux comme souvent indiqué par ailleurs






Partager cet article
Repost0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 15:47

Sheldon Mayer est le grand artiste injustement oublié de la plupart des encyclopédies sur le 9e art.

Ce scénariste, éditeur et dessinateur, véritable créateur d'un univers à la Disney, Bianconi ou Walter Lantz est né le 1er avril 1917 à New-York.

Dans les années 30, il produit divers travaux artistiques, faisant notamment l'assistant du cartoonist Ving Fuller entre 1932 et 1935. 

Il entre surtout comme animateur aux studios des frères Fleisher en 1934 : il y cotoîera Rube Grossman et Otto Feuer, deux autres futurs piliers de l'oeuvre comique de DC Comics.

Pour le major Nicholson et ce qui deviendra DC Comics, il dessine et écrit les strips "The strange adventures of Mr Weed" et "J. Wothington Blimp" en 1935.

De 36 à 38, il travaille pour Dell Comics, illustrant couvertures et publicités dans "Popular Comics", "The Comics" et "The Funnies".

Il créé le semi-autobiographique Scribbly the boy cartoonist en 1936 dans The Funnies et Popular Comics.

En 1938, il travaille pour le Mc Clure Syndicate, faisant le "ghost" sur Bobby Thatcher.

Il devient surtout un des premiers "éditeurs" de DC Comics créant All Amercian Comics en 1939 avec MC Gaines l'ancien éditeur du Mc Clure Syndicate : c'est l'âge d'or des super-héros et Mayer supervise des artistes comme Alex Toth, Gardner Fox ou Irwin Hasen sur des titres aussi prestigieux alors que Green Lantern, Wonder Woman, Flash ou la JSA.

Par ailleurs, il participe à la conception des logos titres et dessine des couvertures de "All American Comics" entre 1938 et 1958 (avec Mutt and Jeff, par exemple).

Il reprend son personnage de Scribbly pour DC Comics de 1939 à 1944 et créé Popsicle Pete en 1939 ou encore The Red Tornado en 1940.

A l'été 44; il écrit J.Rufus le lion dès le premier n° de "Funny Stuff" pour Ronald Santi (en France dans Foxie).

Surtout, durant l'été 45, il imagine dans "Funny Stuff" les personnages Les trois mousquetaires (Arédit), parodie animalière de l'oeuvre de Dumas avec 3 souris comme protagonistes!

Il enchaîne avec Bulldog Drumhead, Mr Snurtle the Turtle une parodie de Flash avec une ..tortue!

Mayer se retire de l'éditon en 1948 pour se consacrer à ses créations.

Dès lors, c'est la profusion de personnnages dans des titres comiques comme "Funny Folks" ou "Animal Antics" et dont la plupart marqueront des générations de lecteurs : il créé Dizzy Dog (Zozo le chien) en 1950, Bo Bunny (Bobino) en 1950, Doodles Duck (Leniais) en 1950, Twiddle and Twaddle (Crik et Crok), Lil'Chic-A-Dee (1951), Flip et Flop (Flippity and Flop) en 1951, Lemuel Duck en 52, il reprend Les trois mouquetaires en 1956, et surtout il imagine les bébés au langage secret ("Baby Talk") Spike & Sugar alias Bib et Zette (1956-71) ...titres pour la plupart publiés en France par Arédit.

En 1971, des problèmes de vue lui font arrêter son titre vedette, Bib et Zette et il essaie de se relancer dans les titres de guerre ou d'horreur de la maison d'édition comme "House of Mistery", "House of Secrets", "Fofbidden Tales of the Dark Mansion" ou "Weird war tales" et il créé même un super-héros sans lendemain, Black Orchid!



Suite à une opéartion de la cataracte qui réussit, il reprend ses personnages de
Bib et Zette pour le marché international et travaille sur Rudolph ainsi qu'à une adaptation en BD de la Bible...

Il prend sa retraite dans les années 80 et meurt le 21 décembre 1991 à l'âge de 74 ans.

Fabrice Castanet


Tags : Sheldon Mayer, comic book, funny animals, DC Comics, Arédit, Bib et Zette, Sugar and Spike, Dizzy Dog, dessins animés, cartoonist, animateur

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 11:53

Carlos V. Roume, dessinateur argentin, fils d'un fameux architecte, né à Buenos Aires en 1923, vient de décéder le 26 septembre 2009.


Il débuta dans la publicité en 1945 comme "free lance" pour diverses agences. Cette même année, il travailla pour l'éditeur Albatros. Puis, il émigra en France à l'âge de 25 ans, où il travailla pendant plusieurs années avant de retourner en Argentine.

Pour le magazine "Patoruzito" il dessine la série Lapacho Juan avant d’apapter Lassie chien fidèle pour l’éditeur Abril puis de nombreux romans comme Robinson Crusoé ou Moby Dick.

En 1952, il créé le tarzanide indien Sabu, inspiré d’une série de films.

Il a travaillé pour le magazine "Hora Cero" dans les années 50, signant notamment les graphismes de plusieurs séries écrites par Hector Oesterheld : Tipp Kenya dans "Frontera" en 1957, Nahuel Barros (récit de gaucho) en 1958, et Patria Vieja, pichi. Il a également travaillé entre 1954 et 1962 pour la Fleetway dans les revues "Thriller Picture Library", "Cow Boy Comics" et "Cow Boy Picture Library", notamment sur les titres Kit Carson, Jim Canada ou Tex Tone (traduits chez Impéria). Il a dessiné aussi Rodney Stone (d'après Conan Doyle) dans "Ranger" et "Look and Learn", sans oublier des épisodes d'Olac le Gladiateur dans "Tiger" et divers récits complets comme le récit de boxe Seul contre tous (Spécial Rodéo n°19).

Il dessine Hayawatha le petit sachem dans "Il Corriere dei Piccoli" dans les années 60 (publié chez Sagédition dans Titi Poche par exemple.), le western Joke Jones pour la France (chez Oz, textes de Pierre Castex et Roger Lecureux), Zane Cannon publié dans Rintintin et Rusty et Alazzan avec le scénariste Ray Collins. Il travaille alors pour les jeunes éditions Record ("El Oscuro" en 1978).

Dans les années 80, il dessine A sun del sole sur des textes d’Armayor pour les éditions Record, publié en Italie dans Skorpio (1989).

En 1993, il adapte Un fenomento inexpicable de Leopoldo Lugones (texte de Otto Carlos Miller)..

Fabrice Castanet

Lien : http://bearalley.blogspot.com/2009/09/carlos-roume-1923-2009.html

Partager cet article
Repost0

Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives