Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 17:41
Voici l'avant-dernier du dossier consacré à L'Intrépide, hebdomadaire de BD édité par Cino del Duca après la seconde guerre mondiale...
dicky.jpg
"L'Intrépide Nouvelle série" a proposé beaucoup de séries françaises dans la lignée de ses prédécesseurs, « L'astucieux » et « L'Intrépide » 1ère série. Nombre des dessinateurs travaillant alors pour l'éditeur Cino del Duca étaient véritablement talentueux et avaient déjà oeuvré dans la revue "Tarzan" par exemple.  Peu à peu, sans doute car de coût moindre, les bandes italiennes issues  du cousin transalpin « Il Intrepido » prendront le pas sur les séries françaises et des auteurs comme Giffey, Bourlès ou Bob Dan se retrouveront hélas relégués aux récits complets. Dans les dernières années, peu de nouveautés issues des rangs français, sinon de Fernando Fusco...italien d'origine (La flèche brisée)
Voici un petit récapitulatif de séries qui enflammèrent l'imagination des jeunes lecteurs de l'époque sur des ceguy1.jpgntaines de planches, à raison souvent de deux pages par numéro...Quasiment aucune ne fut publiée en album.
Guy l'intrépide par Roger Burty puis Noël Gloesner sur des textes de Lucien Bornert puis P. Lacôme,  A.M. Capella et Jacqueline Hérisson en 1954 (n°181-309, 314-376). C'est la suite des aventures héroiques d'un personnage d'aventurier créé dans « Tarzan » : Guy le Hardy s'engage dans la résistance quand ses parents sont envoyés à Buchenwald et y gagne par ses exploits son surnom de Guy l'intrépide, il poursuit ensuite ses aventures comme agent secret...

Handjar le justicier est un prince détrôné du royaume de Lysong qui devient un corsaire et combat l'usurpateur Palang et les espagnols : ce récit haletant publié du n°120 au n°273 fut imaginé par Yves Dermèze et Jacques Souriau entre 1952 et 1955.  Il fut réédité dans le pocket « Bambino » du même éditeur.
handjar.jpg

Sabre au clair par Lucien Bornert et Raymond Cazanave est une biographie du Maréchal de Lattre de Tassigny publiée durant l'année 1952 aux n°123-135.
Marco gars du voyage est une bande déjà présente dans la 1ère série de « L'Intrépide » (à partir du n°34, en 1949) par Lucien Bornert et André Galland qui succède à René Giffey au n°27. Elle a été publiée aux n°1-239 de la deuxième série de « L'Intrépide » entre 1949 et 1954. Marco Stinelli, jeune garçon roux voue une passion pour le cirque et, à force de persévérance, devient l'associé d'un patron de cirque, Giordano. Il voyage à travers le monde et combat les japonais pendant la deuxième guerre mondiale.
marco.jpg
Dicky l'intrépide est une bande animalière humoristique publiée aux n°333-594 (elle fait la couverture jusqu'au 380). Elle se présente sous la forme de gags en une planche et parfois d'un récit à suivre comme "Dicky en Amérique" ou "Dicky chevalier". Créé en 1955, Dicky est un ourson humanisé avec casquette et sourire permanent qui fut la star humoristique de l'hebdomadaire (après Bugs Bunny).
Il est dessiné par Robert Moreau, et il eu a par ailleurs chez le même éditeur sa propre revue de 1955 à 1963 (« Dicky le fantastique », 75 numéros) et une série d'albums brochés entre 1963 et 72. Il migra dans « Paris Journal Junior » après la disparition de « L'Intrépide ».
Les fils du vent : aventures maritimes par Jean Prado et Bob Dan aux n°28-311 (1950-55). Après guerre, 3 adolescents orphelins Paul, Robert et Jean remettent en état un vieux bateau, « L'hirondelle des mers » avec le concours du vieux Capitaine Jo et se livrent à une course au trésor endiablée contre les anglais Turner et Macriq.
fils-du-vent.jpg
Davy Crockett est un trappeur ami des indiens et qu défend les colons, dessiné avec son éternel bonnet de loutre par Etienne Le Rallic en 1955-64 (n°338-587). Il fut réédité dans le pocket « Buffalo Bill » du même éditeur. Plusieurs aventures se succèdent à un rythme endiablé : Davy Crockett et le secret des indiens creeks, Davy Crockett et le gri-gri du shérif, Davy Crockett et la terre des flammes, Davy Crockett et le globe de feu, Davy crockett et la merveilleuse perle noire, Davy Crockett au secours du shérif, Davy Crockett et le joyau de la grotte puis Davy Crockett et l'aigle des grands bois.
davycrockett.jpg
Steve Hollyghan mis en images par Jean Sidobre est un courageux journaliste fumeur de pipe qui enquête pour l' »Express Magazine » sous les ordres du mystérieux Morgan, assisté de la ravissante Ethel, l'action se déroulant dans les USA des fifties (le héros semble inspiré de Rip Kirby). Ses premiers exploits sont publiés aux n°472-491 puis « L'Intrépide » propose « Stève Hollyghan mène l'enquête » (522-540) suivi de « Steve Hollyghan et le mystérieux Vanlay » (548-567). Jean Sidobre illustra également bon nombre de couvertures de la revue (voir première partie).
Flash x-1 agent secret inflashx1.jpgternational relate les banales aventures d'un espion accompagné de son fidèle ami, Quito, dessinées par Fernando Fusco en 1959 dans deux récits : « Mystère en Colombie » (n°513) et « L'énigme du temple hindou » (n°528).
Robin des Bois est une des nombreuses adaptations en BD des aventures du fameux archer par Pierre Dupuis publiées en récits complets aux n°569,572,574,577,582,588,593 et en récits à suivre dans « Hurrah! » (par Jacques Souriau) puis « Télé Jeunes » (1960-63).robindesbois.jpg
Cadet Rousselle est un récit de cape et épée par J. Halain, J.P Lacroix et Le Rallic d'après le film d'André Hunnebelle, publié aux n°272-311.
cadet.jpg
Pitt et Roky est une bande humoristique de Rochelle (n°456-561). Deux journalistes, l'un blond, é lancé, courageux, l'autre, petit, brun et peureux se retrouvent dans le passé à l'époque des mousquetaires puis des gaulois et doivent affronter toutes sortes de mystères.pitt-et-roky.jpg
Buffalo Bill est la version des aventures du fameux chasseur de bisons par René Giffey (1946-54), sur des textes de George Fronval, Maurice Limat en 1952 puis Jacqueline Hérisson en 1953, Jean d'Alvignac, pseudonyme de Lucien Bornert, Anne-Marie Capella, Jean Prado ou Martial Bouin (ouf!). Elles débutèrent dans « Tarzan » à la fin de l'année 1946 puis se poursuivirent dans « L'Intrépide » deuxième série en mai 1952 (après la fusion des deux titres) aux n°132-483 et dans le n°565 (« L'extraordinaire exploit de Buffalo Bill », en 1960). Ici, William Cody est l'ami des indiens, un brave justicier qui protège la veuve et l'orphelin, dessiné dans un style élegant, raffiné et réaliste. On le retrouve aussi dans petit format homonyme en 1958-62, dans la collection « Les aventures illustrées » (1948-49) et plus tard en albums chez Futuropolis en 1979 (3 albums).
buffalo-bill.jpg
(pour l'honneur) L'insaisissable par Rémy Bourlès (débuts dans « Tarzan ») est un classique récit de résistance dans l'immédiat après-guerre dont était alors friand le jeune lectorat (n°132-135). Jacqueline Hérisson a participé au scénario en 1954.


Tom au pays des découvertes (petit chien auquel l'oncle Cyprien explique une découverte, un évenement historique, etc) puis Tom au royaume des découvertes (un jeune garçon en photo intégré aux dessins remplace Tom)  puistom Tom découvre à partir du n°473 (à nouveau un petit bonhomme dessiné, cette fois)  par Claude Astier ou G. Carrier (texte) et Rochelle (dessin) avec un bref intermède de Guy Mounimoux. C'est une série didactique publiée aux n°312-499 (pas présente à tous les n° semble t-il). Cette longue « saga » (1955-59) semble s'inspirer des fameuses histoires de l'oncle Paul du magazine « Spirou ».
Baden-Powell (312-314) est une biographie du fameux créateur des scouts (Lucien Nortier??)

(les exploits fantastiques de) Zanzi : le héros de ce long récit humoristique, dessiné par le vétéran Érik est plongé dans le far w
zanzi.jpgest puis très rapidement dans la préhistoire suite à la prise d'un remède contre le rhume. « L'Intrépide » le publie aux n°456-629 en 1958-62 (il a fait la "une" du n°456 au 498) puis, à la mort du titre, Zanzi achève ses aventures dans « Mireille » (n°370-373 en 1962).

Horn du West est un classique western par Francis Hope et Éhorn.jpgtienne Le Rallic (n°89-273, puis réédité dans « Creek » et « Joé Texas », « Mousquetaire »).
Ce western se situe vers 1830 dans la région du Grand Lac Salé : des colons sont attaqués par des indiens, le jeune bébé michel est élevé par un navajo et devient Horn du west : il retrouve sa famille et se partage entre ses deux peuples.
Les aventuriers du ciel par René Giffey (puis Pierre Brisson?) est un récit de SF publié aux n°275-352 en 1955-56, d'après l'oeuvre littéraire de René Marcel Nizerolles sur des textes de Jacqueline Hérisson.
aventuriers.jpg
La course au milliard (n°88-261) par Montaubert et Raymond Cazanave (1951-54) est une version moderne du tour du monde en 80 jours de Jules Vernes où deux familles françaises de l'après guerre participent à une course trépidante à travers le monde pour se départager l'héritage d'un riche oncle d'Amérique.course.jpg

C'est vrai! est une série didactique d'abord illustrée par Robert Moreau jusqu'au n°380 puis par un auteur anonyme (italien?).

Fanfan la tulipe (n°129-337) par Jean Prado et  Étienne Le Rallic d'après le film de Christian-Jacques avec Gérard Philippe fut publié entre avril 1952 et avril 1956 : Fanfan est un personnage du patrimoine folklorique français : le héros, d'abord enrôlé dans l'armée (régiment d'aquitaine sous louis XV) se retrouve à combattre pour de justes causes, allant judqu'à défier les autorités, accompagné de son ami Pistole. L'histoire est d'abord fidèle au film puis les récits s'éloignent du long métrage au fils des pages et des fanfan.jpgannées...

Les aventures de Grignotin petit garçonnet blond scout qui affronte des indiens sont dessinées par Érik (n°203,204,215...) pour le comptoir général publicitaire (personnage déjà présent dans "Spirou" en 1953 et, peut-être "Coeurs Vaillants").

L'expédition du professeur Gromulus par Érik en 1955-57 (n°312-375) est une de ses bandes les plus connues et s'est poursuivie dans « Dicky le Fantastique ». Elle mêle humopur, savants fous et inventions loufoques dans le style si propre à Érik.

Les aventures de Mouss'tick par G. Richer et Jean-Louis Pesch apparaissent brièvement au détour des n°474,482,488,495 et 519 (du 7/10/59) : on retrouvera cette bande d'humour dans le pocket « Pitchounet » du même éditeur.

Kit Carson par Edmundo Marculetta, est une "réclame" pour le petit format « Old Bridger » (n°369,376,412...)
Pavillon noir par René Giffey (n°131-165) est un récit de corsaires auparavant publié dans « L'aventureux » puis « L'audacieux » en 1941-42 sous le titre «Le corsaire de la mort » puis dans « Tarzan ».darnal.jpg
Réseau secret (F.64) par George Fronval puis R.Rennes et Lucien Nortier est un récit de résistance mettant en scène Lavasseur, Galmot et Valandon et trois jeunes adolescents contre les collaborateurs (1952-53).

Scott Darnal par Georges Sandier et Fernando Fusco (1958-60) relate les aventures d'un héros de l'aviation. Le récit débute sous le titre « Commando du silence » aux n°473-493 puis « Pirates du ciel » (n°494-515) suivi de « Scott Darnal contre le sphinx » (n°548-577), « Scott Darnal contre X-18 » (n°610-621) et « Scott Darnal et l'étonnant Syna Roak » (n°622-629, suite dans « Mireille »).

La flèche brisée (n°575-609) est un western indien inspiré de l'oeuvre d'Elliott Arnold par Fernando Fusco (1960-61) : l'auteur d'origine italienne adaptera peu après un autre indien mais d'après une série TV, cette fois : Aigle Noir pour Sagédition (Brave Eagle).
flechebrisee.jpg
Citons, pour mémoire les séries plus mineures comme Victoire au pole sud (n°315-317), Aventures de Marco Polo par Lucien Nortier (n°319-322), l'humoristique Monsieur Farfelu par J. Ralault (n°485,489,,496,499) en 1958, Krac « magic chien » par Bob Dan (n°479,487,494,500 : un chien avec un collier qui lui confère des pouvoirs magiques qui s'inspire sans doute des super-animaux de l'américain Al Fago publiés chez le même éditeur), krac.jpg Jim Dynamic récit d'aventures aériennes par Jean Sidobre en 1958-59 (n°478-498), Tim et Anthime par Godard (n°486-496) en 1959, une reprise de la revue « Ima » où la construction animée d'une fusée, Yo-Yo par Maric (pub pour le petit format homonyme) aux n°402, 404  et 410 en 1957 (bd animalière mettant en scène un écureuil), Le messager de la reine, récit de cape et d'épée par Raymond Cazanave (n°1-9, suite de « L'Intrépide » 1ère série, débuté au n°37) en goliath.jpg1949-50, Le protégé (de Zorro) par Bob Dan (n°1-27, suite de la 1ère série, débuté au n°39), Surcouf par Jean Prado/Raymond Cazanave d'après le fameux corsaire (n°73-87), les humoristiques Arthur et Frisette au pays des petits hommes/(renommés Goliath et Frisette au n°472) par Léon Mercier (n°463-491), Gédéon par G.César (n°1-31), récit d'humour au moyen âge (Gédéon et les voleurs de galions) puis en planche publicitaire pour le petit format "Bilboquet "où ses aventures se poursuivent (n°424...), Les inventions du professeur Bidubol par Érik (n°480,493), Monsieur Lépinoche par Claude Verrier (n°477,486), Hello?...Hollywood !..., une BD publicitaire de Pierre Le Guen pour un fameux chewing-gum (n°458-465) qu'on peut lire aussi à la même époque dans Spirou ou le Journal de Mickey, SOS Père Nbonus-boy.jpgoël a disparu (une aventure de Gondolo, publicité pour les biscuits du même nom qu'on put aussi lire dans Le Journal de Mickey et Spirou en 1958) signée par Le Moine qui est le patronyme de l'actionnaire principal (n°472-478), Bonus Boy, encore une BD publicitaire pour la fameuse lessive Bonux par Benoîst : sous ce pseudonyme se cache Benoît Gillain fils du fameux Jijé qui aurait participé lui-même au graphisme (aux n°474-477 et aussi dans Fripounet en 1958 et le Journal de Tintin en 1959-60 puis dans sa propre revue, "Bonux Boy" en 1960), Poucinet par Mercier (réclame pour le petit format homonyme) au n°448, Bob Hine reporter par Bruno (n°481,490,497)....

gedeon.jpg
Fin de l'épisode-à suivre...

Fabrice Castanet.
Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Les Editions Mondiales
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:04
Truc et Trac (Trik e Trak) sont deux singes facétieux (l'un truk-et-trak-logo.jpgadore les bananes et l'autre fume le cigare!) : ils vivent dans la savane et leur souffre-douleur est un un gorille brutal nommé Napo.

Cette BD animalière a été écrite et dessinée par Franco Aloisi pour l'éditeur italien Alpe entre 1951 et 1960. (texte de Mazzanti selon Hop)

En France, elle fut publiée dès le second numéro du "digest" Pépito par l'éditeur SAGÉ en 1954.


Fabrice Castanettruc-et-trac-en-couleurs.jpg













INDEX (incomplet):truk-e-trak.jpg

Pépito
n°2  : Grognon le lion (juin 1954)
...
n°14 : Floridas veut maigrir
n°24 : La mare enchantée
n°46 : Truc et Trac font du cinéma
n°52 : Médecine moderne
n°59 : Trucs et traquenards
n°63 : Faites chauffer la colle
n°72 : La terreur de la forêt
n°82 : De jolis cocos
n°84 : L'héritage en monnaie de singetruc-et-trac.jpg
n°88: Pied à terre et tête en l'air
n°90 : Le roboy anit-ribauds
n°92 : Bal à la cour
n°119 : La bande du trou!
n°136 : Roi d'un jour
n°142 : Coup de foudre
n°146 : Les tricheurs
n°154-55 : Un ours mal léché
n°159 : Silence! On tourne!
n°166-67 : Jules César contre Vércingétorix
n°171 : Au feu! Au feu!
n°174 : Quelle marmelade
n°177-78 : La mine de sel
n°181-2 : Un tonton gâteau
n°188 : Martiens pour rire
n°194 : À bas les bananes!
n°209 : Frigidaire à double usage
n°213:Les bananes ont la rougeole
n°219 : Les bananes du chef Boudeboa
n°224 : Le tango des mandibules
n°230-231 : Mouche à tous les coups!
n°237 : Déluge équatorial
HPIM1145.jpg
Pépito magazine (grand format)
n°15 : La convention de Tartempion (mars 1961)
Pépito magazine 2e série (grand format)
n°12: Banana Boat
n°13 : Truc et Trac jouent les doublures
n°16 : Congés organisés
Jim Taureau n°92 : Le bananasaure (11/1965)
Rintintin et Rusty vedettes TV n°6

Tags : Trik e Trak, Franco Aloisi, Fumetti, Alpe, pépito Truc et Trac, Napoléon Gorilla

Repost 0
Published by Kastet - dans Funny Animals
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 15:29
Et voici le dernier chapitre consacré à la deuxième série de la revue "L'Intrépide"!

On a déjà vu les séries françaises, britanniques, américaines et italiennes. Cette dernière partie un peu fourre-tout s'intéresse au reste du matériel publié dans la revue de Cino del Duca.

Ivanhoé est une bande dessinée d'origine espagnole se présentanivat sous forme de récits complets, adaptée de l'oeuvre de Walter Scott par José Maria Carbonell et Francisco Blanes Aracil (qui signe FBA) pour l'éditeur Bruguera en 1959 (collection historias)  : Ivanhoé et le captif de whall (n°587), Ivanhoé et les cavaliers noirs (n°591), Ivanhoé entre en lice (n°595), Les 3 émissaires (603), 

Jacky au pays des "gourous" : dans cette bande qui succède au western britannique Rex Keene aux n°586-601, probablement d'origine anglo-saxonne, Jacky, un gamin blond australien travaille pour gagner des sous afin de nourrir son poney Darling  et affronte la jalousie de Jumbo Stark.jacky.jpg

D'autres bandes restent à étudier comme les  bandes animalières Les tribulations de Pépino,  mettant en scène un pingouin au n° 478 (bande hollandaise ou américaine?), Truffe le petit pékinois au n°484 (même question), Les deux petis diables, deux petits singes neveux de l'oncle Koko au n°492 et Grignotin l'écureuil (n°498) mais aussi l'humoristique Tonton Barnabé en 1961 qui narre les aventures du jeune trappeur Albert et de son oncle (n°601-608), La tour Treflech' (602-607), Guy et l'oiseau d'argent (614-616), Monsieur Vincent , une bio de St Vincent de Paul (Lucien Nortier?) aux n°609-612, L'espion d'après Fenimore Cooper (n°427-437 : bande US ?), Bernard, L'extravagant monsieur Nelle ou Nestor. Peut-être dans un 7ème chapitre?

Un grand auteur belge fut présent dans L'Intrépide, c'est Maurice Tillieux!
On y retrouve sous sa plume, les aventures du héros détective Ange Signe en 1961-62. En fait, il s'agit de  la reprise des aventures de Félix, le fameux héros du dessinateur belge où noms et détails ont été modifiés. Les deux histoires publiées s'intitulent "La résurrection du Potomac" (n°609-613) et "La grotte au démon vert" (n°613-621).
Ces deux récits furent publiés l'origine dans "Héroic-Albums", respectivement en 1953 et 1956.Demon_Vert_2-98e22.jpg
Ange Signe fut auparavant publié dans les pages d'"Ima" en 1958 : le récit de "La grotte au démon vert" est en fait la réédition d'un récit publié dans "Ima" sous le titre "Le démon vert", lui-même tiré d'une aventure de Félix, publiée dans "Héroic-Albums", intitulée "La grotte hantée"!
Ange Signe a également paru dans "Récréation" (supplément du quotidien belge "La Dernière Heure").
Autres belges à l'honneur dans la revue, Pierre Kosc (qui travailla avec Tillieux) et George Leunis avec La famille Bithume et compagnie aux n°483 et 491...

D'autre part, "L'Intrépide" proposa des jeux dessinés par Rochelle, Serge Segret (1960-61)
et des gags mijotés par l'ami Joré...

Bizarrement (recyclage?), à partir du n°595, l'hebdomadaire proposa une nouvelle rubrique intitulée "Le roman du tour (de France)" dessinée par René Pellos : l'auteur était un habitué du genre,  suiveur du tour pendant de nombreuses années pour divers journaux comme "Match l'Intran" , "L'équipe" et Miroir-sprint" ou « Miroir du Cyclisme ».pellos.jpg

"L'Intrépide", comme son cousin italien "L'Intrépido" proposa quelques ciné-romans, rappelant en cela la grande spécialité de l'éditeur de "Nous Deux" ou "Intimité" , sauf que là, pas de photo-romans à l'eau de rose mais des histoires pour enfants, des westerns comme "Le gars du far-west" (n°381-389) puis "L'ami des cheyennes" (n°389-397)  suivi de "Bruno, détective amateur" (n°397-402), du western "Le mystérieux voyageur" (402-406), "À la recherche du Galcodon" (406-409), "Le ranch de la poudre bleue" , encore un western (410-420), "Le maitre du rayon S" (421-453), L'espion des Cherokkes (454-485) et (une reprise d'Il Intrepido) "Sans famille " remplacé au n°577 par un nouveau western, "Arizona Bill dans la vallée du silence"  Au n°595, apparait "Le Capitan" d'après le film homonyme avec Jean Marais, une grosse gloire de l'époque, suivirent "Alamo" (601-606) puis "Le capitaine Fracasse" toujours avec Jean Marais au n°607. Il y eut aussi quelques ciné-romans complets : "La lettre aux cachets rouges "(n°395), "Le traitre du ranch" (n°399), L'archer vert (407-8), Faucon Rouge (420), Les aventures de Till l'espiègle (431), Le cavalier masqué (437), Bouclier bleu (443), Le solitaire de Silva Honda (449), Les pillards de Rancho (453)...
cineroman.jpg
Quelques romans illustrés parsemèrent la revue au long des numéros comme "Les chasseurs d'or" avec des dessins de Pierdec (alias Pierre Decombe), "Croc Blanc" adapté par Paul Gruyer et Louis Postif (mondial-press)  à partir du n°381 et illustré par Maurice de la Pintière remplacé par Rochelle lorsque de la Pintière tomba malade, "Les naufragés de la jungle" (n°390-397),  "Le cargo du mystère" (398-408), "Moby Dick" (409-16), "Le vaisseau de silence" par Yves Dartois, "Le trésor lointain" (417-423) , la ville perdue (424-433), La flèche Noire (434-442), Le vagabond des mers (443-450), Le capitaine Fracasse (451-462) et d'autresdiamant-noir.jpg encore, mis en images notamment par Paul Ordner.

Moins nombreux, il y eut aussi des récits se présentant sous la forme "antique" de textes sous vignettes comme Rob Roy (n°381-389).

Mais surtout, la revue présenta un nombre considérable de Récits complets dont beaucoup d' « histoires vraies », une grande majorité dessinés par des auteurs français et aussi beaucoup d'italiens. Impossible d'en fournir ici le listing complet, mais voici ce que j'ai pu relever:

Carlo Marcello qui, pourtant se multiplia sur les planches et couvertures de Rock l'invincible n'a dessiné qu'un récit pour "L'Intrépide", Le diamant noir, en juin 1959 (n°501) où le personnage principal n'est pas sans rappeler son titre phare chez Sagédition, Le Cavalier Inconnu (plus tard, on retrouve Marcello chez Del Duca dans "Hurrah!" 3e série n°1 et 9)

Son ami d'enfance, Fernando Fusco, déjà bien présent dans le titre (avec Flash, Scott Darnall, La flèche brisée) a illustré quelques récits complets : un récit de chevalerie, Le chevalier Jéhan (n°469, 1958), Mission secrète (avec Napoléon en guest star !) au n°471 (1958), Le trésor des Seychelles (n°498, en 1959), Panique chez les routiers (n°519, 7/10/1959), Bagarre à la fonda, un western (558, 6/7/1960) et L'homme à la balafre (566, 31/8/1960).
bagarre.jpg
Les frères Will et Yves Groux ont multiplié les histoires complètes entre 1956 et 1960 : (voir aussi Hop n°87) : Le cerf bagué d'or (n°355), Mat le malouin (362), Patrick de val-sans nom (379) en 1957, Les exploits du pilote Menofer (393), Le signe du poisson (402), Le défenseur de la couronne (413), Perdus dans la brousse (422-423), L'ecuyer du sire  de grandfonds (430), L'énigme de castel roc (435), Au pays de sitting bull (446), L'indomptable megare (459), Le briseur de banquise (466), Les clés d'or (470), Alerte sur le dauphin (476), Le village englouti (483), Le fils du bootlleger (488), Le clandestin du shark (492), L'implacable adversaire (496), Les fugitifs de parcas (499), L'étoile de ratnapura (499), La tulipe d'or (508), Le diamant rose (516), L'arc en ciel (521), Les cavaliers de fer (524), Hurepel et l'étrange foulques (clone de robin des bois) au n°533), Le collier de la reine catherine (537), L'audacieux highlander (540),  L'infortuné Dundée (544), La forêt interdite (548), La chanson de la reine (553), Le barine ivanof (559), Un singulbarine.jpgier marinier (568).

L'incomparable René Giffey s'il est moins présent dans la revue au travers de grandes séries se voit confier quelques récits sans suite où il reste toujours aussi talentueux : Olivier le bleu (517), Du feu pour l'inspecteur (522), Le mystère du lac des coquelicots (526), Tarpan (530), Le serment de kervélégan (535), Le festin de san lucar (535), La panique du comte d'auvergne (541), Le mystérieux château de brègues (541), Des lueurs dans le gouffre (545), Le secret de messire Donat (547), L'étrange Wyatt (549), Un corsaire de 18 ans (555), Le frondeur menestrier (558), L'usine flambe (560), L'arbre aux feuilles d'or (563), etc.

Du prolifique Rémy Bourlès, citons les récits d'aventures et de SF essentiellement  comme La ruée des bolides (369), Robotville (416), Le loup de Burgondie (428), Asti, l'île inviolable (433), Alerte à la Sierra Madre (439), Le club des six (444), Le collier de la toison d'or (448), Mission spéciale sur Jupiter (462), L'inconnu des Tuileries (467), Les évasions de Trenck (472), Dramatiques essais (479), Un oeil géant sur le labo (484), Le sous-marin de verre (489), Les messagers de l'espace (493), l'insaisissable réseau (497), Tim Lasso (500), Pavillon Noir (500), Le sergent Brown mène l'enquête (510), L'épée d'argent (512),  La révolte de l'Ombre (518),  À la recherche du trésor perdu (523), Le secret de l'ile des cocotiers (525), Énigme sur la A.1035 (534), La machine infernale (539), Le chanteur contrebandier (542), Les pilotes de l'aventure (546), Zone interdite (551), Nogy ne répond plus (554), L'ilôt de feu (556), L'insaisissable morton (557),giffey.jpg Les « 6 heures » de Clément (561), Le vaisseau de l'espace (564), L'aigle de belgio (565), etc.

Un petit nouveau fit ses « armes » dans la revue sous le pseudonyme de Pierre Brisson, c'est Pierre Le Goff (également au sommaire de "Hurrah !") avec les histoires suivantes : En avant! (392), L'angoissante épreuve (400), L'audacieux chasseur d'images (406), Le roi de l'évasion (412),  Un village qui ne voulait pas mourir (418), Angoissant aterrissage (425), Suspendus dans le vide! (427), L'explorateur perdu (431), Le pays interdit (441), Les 4 mousquetaires (443), Panique dans la plaine (447), La mystérieuse valise rouge (451),  27ème rallye à Monte-Carlo (456-7), Le raid laponie-le cap (461-2), L'espion des vikings (465), La flèche rouge explosera (474), Chercheurs de trésors (481), Diabolo (486), Dangereux safari (494), Éclatante revanche! (499), À la pousuite de l'auto grise (500), Les chasseurs aux mains vides (506), Oeil de lynx enquête (520).
tim-lasso.jpg
On retrouve parfois Bob Dan dans quelques récits épars comme Yves le harponneur (367), Le canon de noviciello (382), L'ivoire de la gangha (386), Pablo de la sierra (396),  L'amiral des boucaniers (404), Le chasseur Pide-léger (411), Gautier le ravageur (414), Aux galères (419),  Pépite d'or (424), L'honneur des Farlay (432), L'inconnu de Marueta (438), Francis l'éclair (442), Justice pour le ranch (454), Le bijou de famille (562)...

De rares récits émanent du vétéran Étienne Le Rallic (notamment dans la série "Franck, Tonnerre et Dixam") : Au nord du caribou (490), Rendez-vous à la frontière (495), Duguay-Trouin à Rio de Janeiro (511), "Rapide l'imbattable" (527), Le pont au change (536), Le totem d'or (n°564)

Quelques bandes britanniques parsèment la revue : Hareward le brave (397), Richard Warwick (410), Rob Roy (418), Walter Fletcher (429), La plume noire (Rob Roy) au n°475,  Le rusé Rob Roy (482), Champions de la marine, un récit de foot avec Mick Hogan (n°580), Larry Wayne as du volant (n°545) (Skid Solo?)
 
Sans oublier des récits de Crin Noir, un cheval sauvage, sans doute d'origine américaine (n°424,477, 485)

Ensuite, de nombreuses histoires restent anonymes, plusieurs sont signées Marculetta, Mounimoux, de la Pintière (qui s'interrompt en 1957 à cause de la tuberculose), Jan Loup, Pascal, Sidobre, Brantonne, Miguel ou sont dues à des auteurs italiens, notamment Erio Nicolo.
Citons en vrac La falaise d'or, dessins de Sciotti? (n°363), Radar contre cuirassé par Maurice de la Pintière et Claude Astier (364), L'homme à la face cuivrée par Erio Nicolo (364), La piste des garamants (365), Mrs Dorothy Mills (366), le ranchman (366), La prouesse de l'aviateur Guerrero par M de la Pintière (368), le fils du flibustier 369), le manchot de l'Epante par Marculetta (369),  l'atoll des flibustiers (370), l'héroique exploit du soldat lapierre par Jan-Loup (376), Nike chercheur d'or (376), l'odyssée de pierre (377), l'homme aux mains gantées par Erio Nicolo (378, 24/1/57), nicolo.jpgaventures vraies dans la jungle du bengale par Claude Astier et Maurice de la Pintière (378), Aigle rouge et le piège (380), Visage d'argent par Edmundo Marculetta (381), Tourville capture navires (382), Mission secrète (383), le donjon de malbanni par Marculetta (384), Grande tortue par de la Pintière (384), Le cavalier au masque (385), pocanhontas par M de la Pintière (386), la forêt vierge par M de la Pintière (388), le rodéo de frozen (388), Sarco par Marculetta (389), gardez votre sang-froid par M de la Pintière (390), L'intrépide William Wallace (390), Attention la terre, un récit de SF par Mounimoux (391), le faucon des mers (392), torturés par la soif (394), Étoile polaire en tête par Marculetta (394), le conquérant des perles par M de la Pintière (396), l'évasion du tigre (398), opération mercure (398), Le fils du conquistador par Marculetta (400), le corsaire sauveteur (402), Fabrice Lizarro le libérateur de Marculetta (403), Un acte de courage peu banal signé Jan-Loup (404), Élan Rouge par Nicolo ? (405), Implacable poursuite (406), Emourbés (408), Avoir des ailes par Pascal (409), le blanc tout puissant (410), Vainqueur à Santa Paula de Sidobre ? (412), Chasseurs d'orchidées (414), Le castel de Blanchefleur de Marculetta (415), La fièvre jaune règnait à bord par Pierdec (416), le fou du volant par Sidobre (417), Un intrépide trio (420), Le conseiller du vizir par Marculetta (420), Perdus dans la brousse (422), La fuite de Lafayette par J.B Miguel (423), Dans l'enfer de san francisco (424), Le corsaire au grand coeur (425), SOS Nor écrin Y22 par Sidobre (427), la ruse d'Anibal par Miguel ? (429), L'aigle de Quito par Sidobre (434), L'indomptable Nasello (433), Une tunique écarlate (435), Skip, l'intrépide pilote (437),  Soleil de la cour (439), Olivier le preux par Marculetta (440), La fusée XZ-25 par Pascal (442), Super Grand-papa par Brantonne (445), L'abonné ne répond pas de Marculetta (445), Le complet de Montmort par Pascal (447), Dans une minute, nous ferons le plongeon ! de René Brantonne (449), Kopa, Napoléon du football par Paul Ordner ? (450), Les clowns toréadors (451), La terre des taureaux sauvages (453), Passe partout par Pascal (456), Le serment de l'épée (457), La moto vaillante de Sidobre ? (458), L'explosion de Santa Fugosta par Marculetta (460), Tout le monde est suspect par Pacal (461), L'or du lac par Marculetta (463), Yves Kerleghen, mousse de la Rose du Nord par Pascal (464), Sur les neiges de Youkou (468), L'oeil magique par Lucien Nortier (480), Angoissant marathon apr Sidobre ? (491), Le chevalier au loup (502), le cheval fou par Erio Nicolo (503), le mirage de l'or (504), une bourse de florins d'or (505), la citadelle d'hamadurba (507), le trésor des pirates (509), la lutte pour l'indiana (514), la dernière tribu par Sciotti? (515), les hommes des récifs (519), le chevalier à l'aigle (529), le roi des fjords (532), Alain Briselance (543), le cadeau de cabranca (550), « Texas » (552), L'îlot de feu (556), Le grand marin qui ne navigua jamais (557), la course insensée (565), le message de Salucar (567), Roch et le grand cerf (567), les fauconniers du roi (571), Deux vrais champions par Sciotti ou Lombardi (571), les brigands des collines (578), le croisement de landerlale (579), Atuk et Lucius (581), l'arbalète noire (583), bouclier d'azur (584), les plans de Loïba (585), deux hussards de wagram (586),le ranch des sources (590), Rangers et tuniques écarlates (592), Le pic du condor (594), Tourmente au camp des sioux (596), la ligue du soleil (598), La 3e épée (600), l'emblème de Gunnar (602), Le tigre de Babylone (605), et d'autres encore...
Notons pour conclure les apparitions brèves et publicitaires pour d'autres revues (notamment en petit format) de l'éditeur comme Choupinet (n°415) , Crack, Oscar (n°420), Nicky-Chat (n°403,408)...

Fin de l'épisode.

Fabrice Castanet
Repost 0
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 11:01
La revue L'Intrépide nouvelle série (1949-62) a publié bon nombre de BD françaises (René Giffey, le Rallic, Bob Dan, Bourlès), italiennes (issues du cousin "Il intrepido") mais aussi pas mal de récits anglais, surtout des westerns. Voici un petit récapitulatif.

intrepide-hurrah-cover.jpgRock l'invincible est le héros d'un récit historique dont l'action a lieu au temps des romains ce qui nous change des westerns et récits de football habituels de l'époque. C'est l'histoire épique d'un esclave fort et blond qui brise ses chaînes, tel Spartacus et combat les envahisseurs romains à travers le globe (en Egypte, chez les vikings puis dans sa Bretagne natale). Il est accompagné dans ses aventures de ses fidèles Brasta et Grétorix. En V.O, il s'appelle Wulf the briton et il est dessiné magnifiquement par Ron Embleton dans la revue « TV Express Weekly »  entre 1956 et 1960 (n°140-306). En France, il fut primitivement publié par l'éditeur d'origine italienne Cino del Duca dans « Hurrah! » en 1959-61 puis en "une" de « L'Intrépide-Hurrah! » (et dos de couverture) dès le n°501 lorsque les deux revues fusionnèrent. La série se poursuivit jusqu'au n°595 (entre temps, « L'Intrépide » et « Hurrah! » se sont séparés au n°589), ensuite elle disparut de la première page et, faute d'épisodes anglais fut reprise par l'artiste « maison » Angelo di Marco jusqu'au n°629, dernier numéro de la revue. Rock, infatigable voyageur migra alors dans « Mireille » qui avait absorbé "Lembleton_wulf1.jpg'Intrépide," mis en images par di Marco du n°370 au 372 puis par André Chéret du n°375 au 390 (comme Rahan, le héros est blond et musculeux). Autre particularité : les retouches et même des planches entières de la série ont été effectuées par Carlo Marcello lui même!
Passé Rock l'invincible, les autres BD britanniques proposées par la revue tombent dans la banalité, puisqu'il s'agit essentiellement de westerns. Enfin, pas tous, il y a aussi les héros de la culture britannique comme le fameux Rob Roy dont les "nouvelles aventures" sont publiées du n°443 au 450 (dessins de Fred Holmes?). Mais dès le numéro suivant c'est Le cavalier rouge (Harry bishop ??), un banal récit de tunique rouge mettant en scène le héros Bob Samson qui apparait dans la revue puis on le retrouve du n°560 au 565, il est ensuite évincé par...
rex.jpg
Rex Keene (et les loups du mexique/les rangers) de Harry Bishop (« Express weekly », 1956-57) du n°566 au 585 qui relate les exploits d'un Texas Ranger à la frontière mexicaine.

Wells Fargo par Don Lawrence met en scène Jim Hardie, intrépide convoyeur de diligences de la fameuse compagnie (il s'appelle Jim Hardy en VO) : ce récit adapte une série télévisée et fut publié en Angleterre dans "Zip" en 1958-59 puis dans "Swift" en 1960. En France, il paraît dans "L'Intrépide" (avec interruptions) du n°568 au 608 (1960-61).
Notons que Wells Fargo fut égalwells-fargo-img.jpgement publiée à peu près à la même période dans le mensuel « Bonanza » sous le titre Milton Mac Manus le gaucher (n°20-21,25-28)

LawrenceWells1.jpg











Roy et les Rovers aux n°538,573 et 576 en 1960 (1) adapte la fameuse bande de football de Frank Pepper et Joe Colquhoun créée en septembre 1954 dans le premier numéro de la revue « Tiger » d'IPC (puis Mike White et d'autres succèderont à Colquhoun). Elle relate les exploits du footballeur Roy Race, son ami Blackie et de son équipe les Rovers (« vagabonds ») de la ville de Malchester (!) 
En Angleterre, la bande obtint tant de succès queroy-et-le-cirque-stranger.jpg le héros eut son propre magazine de 1976 à 1993 et qu'une série dérivée vit le jour qui racontait la jeunesse du héros : "Roy Race's school days".
En France, Roy fut publié dans le petit format « Capitaine Rob » toujours chez Del Duca puis plus tard par Artima et  Mon Journal sous diverses appelations (dans « En piste », « Yataca »).
    tigerfirstissue.jpg

Shérif Matt Dillon (Gun Law puis Shérif Matt Dillon au 2532e strip) fut publié dans "L'Intrépide" aux nmatt-dillon.jpg°562-594 et 609-613. Ce comic strip adapte la série TV "Gunsmoke": c'est encore Harry Bishop qui œuvre pour le "Daily Mirror" (ou Express?) entre 1956 et les années 70 (2).
Le shérif de Dodge City tente tant bien que mal de rétablir l'ordre entre cow-boys avinés et hors la loi, aidé par son adjoint Chester Goode, le médecin Doc Adams et la charmante miss Kitty.

Les voyages de Marco Polo (The travels of Marco Polo) aux n°588-595 par Frank Bellamarco-polo.jpgmy (et non Ron Embleton, merci au gentil lecteur qui m'a signalé l'erreur) est une superbe fresque retraçant les pérégrinations du fameux voyageur, parue à l'origine dans "Eagle" en 1959.

Jeff Arnold et l'héritier de Duncrieff (Riders of the range) : ce western a été publié dans "L'intrépide"en 1961 (n°609-613). Le héros, fut aussi présent en France dans le petit format « Jeff », dans « Pilote » en 1960-61 et dans « Rintintin ».
A l'origine, c'est un feuilleton radiophonique anglais imaginé en 1949 par Charles Chilton qui l’adapte ensuite en bande dessinée pour l’d-artagnan.jpghebdomadaire "Eagle" avec au dessin Jack Daniel (1950-51) puis Angus Scott (1951-52), Jesus Blasco et enfin, et surtout Frank Humphris jusqu’en 1962 (version Rintintin).
Au cours de ses aventurThriller136-2G.jpges mouvementées, Jeff, accompagné du vieux Luke, rencontre tout un tas de figures mythiques de l'ouest comme Geronimo, Custer, Billy the kid, etc.

D'artagnan/Les Trois Mousquetaires  dessinés par Stephen Chapman (n°387,401,424,438-442,455,473,480,487) ou Selby Donninson (n°452) sont la traduction de The Three Musketeers d'après Alexandre Dumas, une publication isssue de la revue "Thriller Picture Library» dans les années 5mcclelland_jimpy2.jpg0 (3). Au n°589, la revue propose un nouvel épisode de D'Artagnan mais par un dessinateur différent non identifié, peut-être espagnol ? (d'autres suivront , de la même veine : D'Artagnan champion de la reine (597), Le fugitif de Blois (601), l'incendie du pont du Change (605)...

Jimpy par Hugh McClelland (n°79-96) détonne un peu au milieu de toutes ces bandes réalistes : c'est une série enfantine imaginée entre le 5 janvier 1946 et 52 pour le « Daily Mirror », à moitié humoristique et fantastique qui préfigure Harry Potter : au XIXe siècle, le jeune Jimpy est renvoyé du Collège Royal de Magiciens et essaie quand même d'obtenir son diplôme de magicien avec l'aide du fantôme Nicdouillet et du bandit Pouffi sur son lama Koco. Le personnage fut publié aussi dans « Bted-ranger.jpgambino » du même éditeur en 1957-59.
Citons encore les biographies des rois Charles le grand (596-600) et Saint-Louis (601-606), l'insipide western Ted Ranger de Roland Davies (n°541-547), réédité dans le petit  format « Jeff », Vif Argent un récit de cape et d'épée mettant en scène un bandit masqué qui pourrait bien s'avérer être une traduction de Dick Turpin (n°497-500, 516-521), personnage qu'on retrouve en 1959 dans le petit format "Mousquetaire" puis Atoll ou encore Rob Roy aux n° 443-450 (également présent dans "Hurrah!)" hévif-argent-copie-1.jpgros écossais qui combat les anglais de George V mais aussi présent en récits complets (voir notre 6ème partie sur la revue l'Intrépide).

Fabrice Castanet


(1) n°538 : Roy et le cirque Stringer (9 pl., février 1960), n°573 : un match mouvementé (9 pl., octobre 1960), n°576 : le mystère de castle manor (9 pl. en couleurs, novembre 1960)
(2)
la bande fut aussi publiée dThriller136-1G.jpgans « Paris-Jour », « Le Soir » et, à partir de 1973 dans « Le journal de Mickey »
(3) n°387 : "le fougueux mousquetaire "  traduction de « The dashling musketeer » dessins de Stephen Chapman, scénario de 
Michael Butterwoth ou Colin Thomas in "Thriller Comics Library" n°136, en 1956, n°401 :"D'Artagnan et ses trois mousquetaires" traduction de « D 'Artagnan and the three musketeers » in Thriller Comics library n°87, en 1955, n°424  : «Le secret du cardinal »/" The three musketeers and the cardinal's secret", textes de Michael Butterwoth ou Colin Thomas in Thriller Picture Library n°152 en 1956, n°436 : En avant, mousquetaires !, traduction de "Forward the musketeers par Stephen Chapman dans TCL n°93 (1955), Le diamant d'Azincourt (n°438-442), Aux armes, mousquetaires ! (n°452), traduction de "To arms, musketeers !" de Selby Donninson dans Thriller Comics Library n°72 (1954), Complot contre les mousquetaires (n°455), Le traître démasqué, sans doute la traduction de l'épisode "The mask of treason" paru dans Thriller Comic Library n°191 en 1957 (473), Échec aux pirates (480), Duel à l'aube, sans doute alias "The Three Musketeers and the duel at dawn" publié dans Thriller Comic Library n°191 en 1957 (487).
Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Les Editions Mondiales
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 11:03
Ulysse (Ulisse) par Ernesto Piccardo (qui signe aussi E.Picca ou E.Picc) apparaît  tardivement dans laulysse.jpg revue "Pépito" : ce n'est qu'au n°168, le 5 octobre 1961 que les lecteurs français découvrent cette BD italienne qui narre l'enfance du héros de Homère au milieu des dieux de l'Olympe, dont Jupiter appelé familièrement Jupi.

Mais à partir de cette date, le personnage fera les beaux jours de la revue et d'autres fascicules de Sagédition...

Ernesto Piccardo, auteur méconnu a créé Ulisse en 1954 pour l'éditeur Fasani (ou Alpe selon d'autres sources). Il sera publié jusqu'en 1965...ulysse-presentation.jpg

INDEX
Pépito :
n°168 : sans titre (1961)
n°169 : Vulcain a des limites
n°170 : Les travaux d'Hercule
n°171 : Les foudres de Jupiter
n°172 : Pleuvra?Pleuvra pas?
n°173 : Le secret d'Ulysse
n°174-5 : Les mérous du père Neptune
n°177 : Le mystère des 5 portes
n°178 : Le siège de Patatras
n°179-80 : La voix de la vérité
n°181 : Les grasses matinées d'Aurore (signé Picca)
n°182 : Jupi en vacances
n°183-4 : Une partie de dés (signée E. Picc)ulisse.jpg
188-189: L'indigestion de Jupi
n°194 : Mars et les petits bénéfices
n°197-198: Invitation à la chasse
n°203-204: Jupi explorateur
n°208-209: Les frisettes de Junon
n°213-214: Le dragon sait nager!
n°217 : L'Olympe au régime sec
n°223: Astucieuse publicité
n°236 : Géométrie circulatoire
Pépito Magazine 2e série (GF)
n°12 : Le prisonner des cyclopes (Il prigoniero dei ciclopi) (10/1962)
n°13 : La cure de sommeil
n°17 : Ulysse au fond de la mer (juin 1963)
n°20 : Fauve qui peut!ulysse-prisonnier-des-cyclopes.jpg
Pépito 3e série n°5 : Des casques qui casquent... (juin 1974)
Jim Taureau n°74 : Les roses géantes en mai 1964 (d'après Hop n°132)

Ernesto Piccardo est né le 17 juin 1927 à  Gênes, en Italie. Il a étudié à L'Académie Ligustica des Beaux Arts en 1947. Il produit des dessins commerciaux de 1948 à 1952. Puis, il travaille pour l'éditeur milanais Alpe dans les années 50 (Canafora, Marcel et Jeannot). Il dessine Roso e Nero (Noir et Blanc) en 1954, Billy dans "Lo Scolaro", Guinone...Pour Renato Bianconi (Il Ponte), il encre les bandes de G.B Carpi entre 1956 et 1963 (Tartine) et dessine Odino et Joe Belote (publication française par la SFPI dans "Bimbo" notamment). Dans la même période, il est encreur pour Mondadori sur les récits Disney (1956-1963). En 1958, pour ce même éditeur, il livre Biancaneve e I sette nani (Blanche Neige et les sept nains).ulysse-premiere-planche.jpg
Pour l'éditeur Fasani, de 1954 à 1965, il dessine Ulisse/Ulysse, une version enfantine du fameux héros d'Homère, sans doute son oeuvre la plus personnelle, Cariolo et Pin Robot e Prof Cosmik dans "Oscar" en 1961 (ce personnage a été publié en France chez Artima sous le titre Pin Roby dans "Zéphyr" ou "Bravo").
En France, on peut également lire de lui Belcorne aux éditions Lug ou Pic et Pac dans "Pim Pam Poum" et " Pim Pam Poum Pipo".
C'est aussi un peintre à succès qui a beaucoup exposé.

Fabrice Castanet

Tags : Ulisse, E.Picca, Ulysse, fasani, pépito

Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Fumetti
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 08:44
La mythique revue "Pépito" regroupait des bandes humoristiques au premier rang desquelles les aventures du célèbre petit pirate de Luciano Bottaro, mais également quelques rares séries réalistes. Elle a été éditée par S.A.G.É (puis Sagédition) dès juin 1954...
Le premier épisode p4.jpgde Pépito est publié en Italie en avril 1952 dans "Cuccciolo" des éditions milanaises ALPE puis la même année dans "Gaie Fantasie" puis le fascicule qui lui est consacré en juillet 1955 ne connaît pas le succès escompté et cesse de paraître en décembre 1956. Cependant, en France, après une première et furtive apparition aux éditions Lug dans "Tex " (1)  l’éditeur SAGÉ rachète les droits du personnage pour le publier à son compte : le premier numéro de Pépito en petit format parait en Juin 1954. L’accueil des jeunes lecteurs français est tpub-pepito322.jpgrès vite enthousiaste et l'éditeur multiplie les apparitions de Pépito dans ses autres revues, et compléte la petit format avec d'autres créations de Bottaro ou de l'éditeur ALPE., signées de ses collègues Perego, Terenghi, Aloisi ou Rebuffi. Le petit format devient bimensuel à partir du 11ème numéro puis apparaissent les suppléments en grand format en janvier 1955 qui donnent ensuite naissance à une revue parallèle grand format : Pépito Magazine (juillet 1957), revue de qualité, où Bottaro peut donner libre cours à son art. Le petit format, quant à lui connaitra sous sa première forme une existence de 10 ans sur 249 numéros avant de lentement péricliter la décennie suivante sous diverses formules (deux autres séries verront le jour à des rythmes de parution de plus en plus élastiques).
Dans cette série d'articles, je propose un panorama des sérietassomeil-logo-titre.jpgs secondaires publiées au cours des 10 années d'existence de la première série de Pépito en petit format : il y  a principalement des bandes humoristiques italiennes, la majorité en provenance des éditions ALPE, certaines dont Pippo de Jacovitti issues d'"Il Vittorioso" quelques séries américaines (essentiellement des adaptations de séries télévisées comme Fury ou Rintintin), du matériel français (Jordom, Maric) et quelques bandes britanniques comme Billy le Kid ou des strips humoristiques publiés dans la revue "Buster" : commençons par ces derniers!

Il y a d'abord Tass-O'-Meil le garçon le plus fatigué du monde qui est tardivement publié dans le petit format "Pépito" en septembre 1961 (2) : c'est un Davy Crockett narcoleptique, sa femme l'oblige à faire travaux et corvées alors qlazysprocket.jpgue lui ne pense qu'à dormir!
Tass-O’Meil (Lazy Sprockett the tiredest Man in Tenessee) est une série humoristique anglaise, parodie affichée de Davy Crockett écrite par Ron Clark et dessinée par l'espagnol Angel Nadal pour la revue «  Buster » (du nom du fils d'Andy Capp, traduit chez nous en Tracassin par l'diteur Lug dans "Pim Pam Poum" ou "leballot.jpgFiesta") . Le strip est publié dans "Buster" dès le premier numéro, le 28 mai 1960 (et jusqu'au 7 avril 1962) puis réédité dans "Valiant" sous le titre Hymer Loafer The Tiredest Man in Tennessee...On peut le lire aussi dans "Boys World Annual" 1971 et "Eagle Annual" 1969  (Slumberjack). En France, le héros a aussi été traduit dans "Le Journal des Pieds Nickelés" en 1974 sous le titre de Davy Crickett.lass.jpg

Dans la même veine, le pocket "pépito" proposa à partir du n°180 en avril 1962 (3)  les aventures de Leballot le garçon le plus bête du monde, un strip anglais de Roy Wilson et Juan Rafart, également paru dans "Buster" (Elmer How stupid can he get? d'octobre 1960 à octobre 1964) qui comme son titre l'iwootton_reg_sporty_1954.jpgndique relate les mésaventures d'un nigaud, un personnage assez proche de celui de P'tit' Tête publié chez Lug dans "Albums comiques de Kiwi".

Lass Dézass sportif (Sporty)  lui est un sportif soi-disant accompli, mythomane accompagné de son rondouillard ami dans une sorte de couple à la Sherlock Holmès/Watson. Ce vantard, baratineur à la "Tartarin de Tarascon"  veut faire montre de ses aptitudes sportives et finit irrémédiablement par se ridiculiser. Cette bande dessinée humoristique anglaise de Ron Clark et Reg Wooton, grand sportif lui-même , est parue dans "Knock-Out" à partir de 1949 (le strip dura trente ans!). Elle est publiée dans "Pépito "à partir de mai 1962 (4) .kekoulemartien.jpg

Kékou le martien (Milkiway the man from Mars) par les espagnols Angel Nadal et Juan Rafart dit Raf est un comic strip anglais publié dès le premier numéro de "Buster," (28 mai 1960-10 mars 1962) . Kékou atterrit dans "Pépito " au n°177 en 1962 (sans titre) . La bande relate les aventures humoristiques d'un petit martien dans sa soucoupe volante face à des terriens qui n'apparaissent pas sous leur meilleur jour : le propos est même souvent cruel (5).
milkiway.jpg
Enfin, citons Bibi Turbojet (Rocky Tupp Skayway Patrol, publié dans "Buster" en 1961-2, d'après Hop n°132), le policier de l'espace, de la police intersidérale dont le QG se situe à Cap Mardigra! qui fit une courte apparition aux n°183-185 (1962) et qu'on retrouva dans un récit unique dans le digest "Jim Taureau" n°57 (décembre 1962)

Fabrice Castanet

(1)  n° 10 et 11 en 1953  : La farce dtassomeil-color.jpge Pépito

(2)
Index non exhaustif:
Pépito n°166 : Tass O' Meil  cherche de l'eau
n°167 : T contre les indiens

n°168 : T et le chapeau de Mama
n°169 : T fait la lessive
n°170 : T et les lapins

n°171 : T va au rodéo
n°172 : T combat l'incendie

n°173 : T s'occupe du paté
n°174 : T arrache des patates
n°175 : T vainqueur des indiens
n°180 : sans titre
n°189 : Une belle excursion (on voit Buster dans la dernière case!!
)
n°192 :?
n°221 : ?
Le personnage a aussi été publié dans le grand format "Pépito Magazine":
Pépito magazine 1ère série n°17 : Tass o'Meil va à la pêche (10/1961)
Pépito magazine GF 2e série
n°4 : Sans titre (04/1962)
n°7 : Sa
ns titre (06/1962)

(3 ) Pépito n°180, 181 et Pépito Magazine 2e série (GF) n°4,  9 (avec Buster!!...voir image)...leballot-et-buster.jpg

(4) Pépito n°181 : Le sportif raconte ses exploits, 182?, n°191 : sans titre
et Pépito Magazine GF 2e série (sans titre) n°7, 9, 14...

(5) Pépito
n°177,178,179,181,189,190,197,198 et Pépito Magazine GF 2e série n°7 (juin 1962)

Tags : Pépito, Buster, Comic, Fumetti, Tass O'Meil, Sporty, Lazy Sprockett, Milkiway the man from Mars, Sagédition, Lug, petit format, Lass Dézass, Rocky Tuppe Skayway Patrol, 

Repost 0
Published by Kastet - dans Sagédition
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 10:56
Le père Ernest (Nonno Bigio) est le héros d'une série humoristique italienne de l'éditeur Alpe, imaginée en 1948 ou en 1952 (selon Hop n°132) par Gino Gavioli (1) et Roberto Renzi (info Hop 132), publiée notamment dans "Cu pere-ernest-logo.jpgcciolo", Gaie Fantasie et les suppléments à Cucciolo.

Le Père Ernest est un fermier plutôt grincheux armé de son tromblon qui défend son potager contre le méchant Lerenard.

En France, la bande est parue chez SAGÉDITION dans "Le petit shérif "(grand format), "Monty," "Héroic "(grand format), "Jim Taureau" et surtout dans le petit format "Pépito" à partir de 1955.

L'éditeur Lug a également publié le personnage sous le nom de Papa Grindecel dans le pocket "Pipo" dès 1953.

Fabrice Castanet

pere-ernest.jpg
INDEX
Pépito
n°13 : Le raisin et le jus! (avril 1955)
n°14 : Un cheval vaut mieux que trente
n°19: Le père Ernest fait de l'alpinisme
n°22 : Le chaudron d'Aladin
n°31 : Il pleut, il mouille!
n°33 : Bain de minuit
n°43 : Poursuite infernale
n°46 : La pêche miraculeuse
n°55 : Marin d'eau douce
n°56?
n°62 : Terrain à vendre
après un gros hiatus, la série reprend presque 100 numéros plus tard!!
n°147 : Vengeance ratée
n°151 : la piste secrète
n° 156 : Seul contre trois tanks!
n°160 : tout ça...pour des prunes!
Pépito Spécial HS octobre 1956 : Un trésor explosif
Pépito Magazine 2e série n°15 : Le baron et le truand (02/1963)Papa_grindecel.jpg
Monty (1959-60)
n° 4: Confiture et...déconfiture
n°5: Le père Ernest s'en va en ville
n°8: Auto-stop
Monty 2e série (1960)
n°6 : Les feux de la St Jean
n°11: La guerre totale
n°16 : Les gourdins enchanté
n°17 : Un magot bien caché
n°18 : un chien qui rapporte
n°19 : Le brontosaure
n°20 : Pêche interdite
n°21 : Une bonne affaire
n°22: Vacances gratuites
Héroic (GF)

n°118 : Une drôle de pêche

n°149 (+couverture en mai 56) : Pas de travail pour le renard.

n°165 : la caverne des vampires

Le Petit Shérif n°103 : Montreur de marionnettes (09/1954)
Le Petit Shérif Spécial Hors Série supplément au n°119 : Le sérum d'Hercule
et au n°121?
Jim Taureau
n°40: Une fois n'est pas coutume! (juillet 1961)
n°44 : L'avion polaire
n°49 : Le réfugié n°12
n°51 : Du rythme, du rythme!
n°78 : La stèle des vikings
Pipo n°9,16,19-21,23,26
Supplément à Pipo n°2
Mini Pipo?

(1) GINO GAVIOLI (qui signe aussi Alvyo) est né à Milan le 09 mai 1923. Diplômé de l’Académie des Beaux Arts de Milan, il débute dans les fumetti dès l’âge de 17 ans. Il dessine pour l’éditeur Traini plusieurs récits humoristiques dont Biribu (Carioca dans la revue homonyme), publié en France dans "Biribu" (n°1 à 8) par les éditions Aventures et Voyages.

Après son service militaire, Gavioli rentre aux éditions Alpe en 1943 où il créera 5 années plus tard Nonno Bigio, publié en France sous le nom de Père Ernest ou Papa Grindecel...
pere-ernest-vignette.jpg
Très prolifique, il dessine pour Universo (dans "Il Monello" notamment) une myriade de personnages, repris en France par l'éditeur Cino del Duca : Sempronio, Felicino e Archibaldo de 1958 à 1964 (Zip, Mouflard et Cha-Cha-Cha dans Dicky le fantastic), Pierino Porcospino, Il Lupo e l’Agnello de 1953 à 1967 (alias Louloup et Bouclet dans Dicky le fantastic et Saxo), Capuccino e Cappuccetto de 1952 à 1963 (en France dans Yo-Yo, Pitchounet ou Saxo sous le titre de Youp et Youpi), Pico Panda e Paco Serse de 1953 à 1964 (Riri et Kiki dans Pitchounet, Pic et Pac dans Yo-Yo), La famiglia Cangurini (1953) et le fameux Vita Cavalinna.

Il fonde avec son frère en 1952 « Gamma Films » qui devient le plus important studio d’animation européen des années 60-70. Il produit plus de 1000 spots publicitaires pour la télévision et de nombreux personnages connus de tous les italiens (Cimabue créé en 1972, restant le plus connu).
200px-Gino_Gavioli_1971.JPG
Par ailleurs, Gavioli continue à produire des fumetti humoristiques pour le "Corriere dei Picoli" comme Puk uomo preistorico en 1963 ou "Il Giornalino" à partir de 1959 comme Orlando lo strambo, Annibale (1970) ou Vita da cani (avec Tiziano Sclavi) et pour "Albi Sprint" (reprise de Puk en 1970). Sous le pseudonyme de L. Alvyo, il dessine aussi Saltapasto dans Il Giornalino au début des années 70 avec Anna Maria dall'Acqua.

Plus récemment, il a signé I Pirati en 1991 et Paco y Manolito (1995) dans "Il Giornalino".

D'autre part, il a adapté plusieurs dessins animés comme Foofur, Sherlock Holmes (1985) et surtout des personnages d'Hanna-Barbera à partir de 1992.

On ne compte plus ses adaptations de contes et romans fameux depuis les contes des frères Grimm en 1978 à Don Quichotte en 1994...

FC
Repost 0
Published by Kastet - dans Sagédition
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 17:40
Bingo-Bongo (Bingo bongo Re del Tongo) est un roi de la brousse africaine inventeur à ses heures perdues (pretexte à bien des gags). Avec son fils Lippo-Lappo, ils affrontent le méchant sorcier Aounda qui veut s'emparer du trône.bingo-logo.jpg

Cette BD italienne enfantine fut créée en 1949 dans « Gaie Fantasie » des éditions Alpe par Giorgio Rebuffi selon certaines encyclopédies puis illustrée rapidement par Carlo Gentina déjà auteur de Babalou et  Sergio Asteriti de 1955 à 1959.
bingobongo2.gif
La bande est publiée en France par SAGÉ dès le premier numéro de Pépito en juin 1954 : il y eut de nombreux épisodes. Des nos jours, une telle série serait sans doute jugée trop caricaturale...à l'image de l'album "Tintin au Congo".

Fabrice Castanet

Index (ne prétendant nullement à l'exhaustivité)
Pépito
n°1 : Bicyclette et progrès
...
bingo-bongo.jpg
n°18 : la peau du lion
n°20 : le « dix-zèbres » de Bingo-Bongo
n°21 (couverture) : Bingo-Bongo gagne la course

n°24 : le tortillard de la brousse
n°32 : un coup de pied foudroyant

n°34 : La révolte d'Aounda
n°35 (couverture) Magie noire
n°36 : On ne saurait penser à tout
n°38 : Eau Courante
n°40 : Vive la lumière
n°41: La chasse à l'hippopotame
n°42 : Lippo-Lappo gagne la médaille
n°43 : Le shériff de la brousse
n°44 : La machine à  casser des cailloux
n°47: Gare à l'eau
n°51 : La revanche de Lippo-Lappo
n°52 (couverture) : Les alliés à quatre mains
n°54?
n°55 : Aounda perd la manche
n°56 : La corrida
n° 58 : Coup d'état
n°59 : Le guèpe...apens
n°60 (la couverture ressemble furieusement à celles que produisait Cézard à l'époque pour l'éditeur Lug!) : L'héroique professeur Dadard, 1957
cover-pepito-60.jpgn°61 : Le super Planeur
n°64 : Rodé pour le rodéo
n°65 : Les vignes du Seigneur
n°68 : Le Zigotho-Saure
n°69?
n°70 : Le fauteuil à moteur
n°71 : La fièvre des « Diams »
n°74 : Les fusils du capitaine Barbott
n°75 : La neige sur la brousse
n°78 : Une dame pas très commode
n°83 : Le Télé-bingophone
n°86 : Les hommes-volants
n°88 (couverture) : L'oiseau de fer
n°89 : le héros du jour
n°92 : Les joies de l'équitation
n°93 : Bingo-Bongo fait du base-ball
n°98 : L'auto qui vole!
n°101 : Bingo-Bongo et le sorcier explosif
n°103 : Silence, on tourne!
n°105 : Pauvre Aounda!
n°107 : Bingo-Bongo n'est pas cannibale
n°108 : C'est beau le cinéma!
n°110 : Bingo-Bongo perd la boussole
n°111 : Drôle de Week-End
n°115 : Musique, musique!
n°117 : Les ouefs surprise
n°128: Le yacht à roulettes
n°131 : Une belle tête...
n°134 : Un satellite à la noix
n°142 : vive le cinéma
n°146 : Birou maître-nageur
n°147-148 : La guenon atomique
n°152-153 : L'illustre Podecolle
n°156-157 : Adorable Célestine
n°160 : Une noix d'or
n°162 : Tout le monde d'accord
n°168-169 : Championnats mouvementésbingobongo.jpg
n°173 : L'or noir
n°180-1 : Les « clébardus suberpus »
n°184 : Drôle de boîte!
n°186 : Les ampères font dodo
n°190-1 : Le village qui s'envole
n°196 (couverture) : Défense de dormir entre les repas!
n°199-200 : Les découvertes de Bingo-bongo
n°204 : Sauvages blancs sauvages noirs
n°206 : Le tambour bat...
n°210 : Le baromètre de Bingo-Bongo
n°212 : Le gratte-ciel
n°215 : Le théatre de la brousse
n°222-3 : Sur la piste du monstre
n°225: Bombardement aérien
n°227-8 : Lequel est fou?
n°234 : Mixture et doublure
n°241 : Artillerie électro-ménagère
Pépito spécial Hors Série : un anniversaire mouvementé (octobre 1956)

On retrouve la tribu africaine de façon éparse dans d'autres revues de l'éditeur:

Pépito magazine (grand format)
bingo-bongo-cover.jpg
n°15 : Le fou chantant
Pépito Magazine 2e série
n°6 : Bien l'bonjour à Gontran
n°9 : Bataille navale!
Le Petit Shériff n°97 : L'ascenseur de la jungle (10/06/1954)
Rintintin et Rusty Vedettes TV n°2 et 8.
Kansas Kid n°80.
Héroic (Grand Format) n°127 (couverture par Marcello) : Tagada Tsoin-Tsoin (07/1955)
n°150 : Le club alpin de la brousse (1956).
Jim Taureau
n°41 : De surprise en surprise ! (08/1961) (d'après Hop n°132)
n°93: La parole est au canon (12/1965)


SERGIO ASTERITI est un dessinateur, né le 13 février 1930 à Venise (Italie). Il étudie la publicité à la Scuola di Magistero d’Arte de sa ville natale, puis s’installe en 1952 à Milan; il travaille un temps pour la société Spinta (dessins publicitaires) puis il fait son entrée dans la BD en 1955 aux éditions Alpe où hormis quelques courts récits humoristiques  il reprend Bingo-Bongo de 1955 à 1959 puis il travaille pour le studio Roy d’
Asteriti.jpgAmi (illustrations de fables pour le marché anglais, "Fun in Toyland", Freddye Froy dans "Jack and Jill", "Now I know"...) avant de dessiner pour la revue Topolino plus de 300 histoires Disney depuis 1963 (sa première histoire pour la firme s’intitulant « Pippo e la vacanza culturale ») : Mickey et Dingo (de 1963 à nos jours), Minnie (1974-94), Picsou à partir de 1975, Super Dingo (1975-92), Gilbert en 1984,Tanti Auguri en 1986-87, The Prince and the Pauper en 1990 d’après Marc Twain, Tik et Tak en 1993, Indiana Pips en 1996, etc. Il réalise en outre de nombreuses publicités et des cartoons pour diverses revues. Il a aussi travaillé pour Renato Bianconi (de courts récits comme Pesca a domicialo dans "Soldino"...), Le Corriere dei Piccoli (Formichino) et pour les éditions AMZ (couvertures pour la collection I Nostri Romanzi chez Rizzoli).

FC

Tags : Bingo-Bongo, Pépito, Sergio Asteriti, Alpe, Carlo Gentina, Rebuffi, Sagédition
Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Sagédition
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 10:45
Parmi les personnages publiés dans le petit format "Pépito", l'un des plus récurrents est sans conteste, Teddy Gnon!
teddy-gnon-color.jpg
Teddy Gnon (Teddy Sberla) est une BD humoristique de l'artiste italien Antonio Terenghi, déjà très présent dans les pages de "Pépito" au travers de ses nombreuses créations comme Caribou, PoldinetNano ou Davy Crockett Junior.

Teddy débuta ses aventures dans "Pépito" en juillet 1960 au n°139 et fut régulèrement publié dans la revue jusqu'à son dernier numéro, 5 ans plus tard, sans compter les autres fascicules de l'éditeur et les nouvelles et différentes versions de "Pépito". Néammoins, il ne fit qu'exceptionnellement la couverture! Quelle ingratitude!

Cette  bande humoristique italienne de l'éditeur Alpe a été publiée sous le titre original de Teddy Sberla dans "Tiramolla" durant de nombreuses années (1959-82).

Elle met en scène un journaliste plutôt débrouillard, nerveux, de petite taille, arborant fièrement le sigle "Presse"  (Stampa) sur son chapeau : Teddy est reporter au « Hoquet du soir » (Il Sinchiozzo della sera) dirigé par un irrascible directeur aux grandes moustaches  (Il Direttore) contre lequel il est en lutte permanente  et il doit en prime affronter la concurrence de son ennemi intime, le  journaliste Géo Graphy...

Fabrice Castanet

INDEX
(incomplet)
Pépito
teddy-gnon-vi.jpg
n°139 : les grandes manoeuvres
n°140 : L'homme préhistorique
n°142-143 : Des journalistes consciencieux
n°146-147 : Teddy est têtu
n°150-151 : Sur les pas d'Inkognito.
n°154 : Victime du devoir
n°159 : Un coin tranquille
n°162-3 : Envoyé spécial
n°170-1: Le patron cherche sa...voix

n°175 : Adieu, far-west!
n°179: Teddy est dans la course
n°181 : Conscience professionnelle
n°185 : La fusée de Teddy
n°186 : Les coupeurs de têtes
n°192-3 : L'abominable homme de la jungle
n°197 : La prise de Kroulanville
n°200 : Tirez pas sur le journaliste!
n°206-7 : Hold-Up pour rire
n°212 : Le dogue et la grand-mère
n°216 : Toujours plus haut!

n°219-20 : Teddy Gnon change de métier
n°224-225 : Les bonds du « Hoquet »
n°228 : L'infortune vient en dormant!
n°229-30 : Vrai gnon et faux gnon
n°231 : Du négatif au positif
n°232 :?
n°233: Du « canard » en baleine!
n°234 : La guigne vous guigne...
n°235 : Tout ça pour un costume
n°236 : Faux tuyau d'un faux-frère!
n°237 : Non! Gnon n'est pas fou!
n°238 : Actualité brûlante

n°239 ; Sportif dans un fauteuilteddy-gnon.jpg
n°240 : La « fuite » à demain..
n°241 : La presse entre en lice!
n°242 : L'heure du leurre
n°245-6 : Rien ne sert de courir, il faut partir à point
n°247-8 : L'écossais volant
n°249 : De Mars à la Lune.
Pépito Nouvelle Série
n°3 (couverture) : Ca boume au journal!
n°5 : Somnambulisme et journalisme
n°6 : Coiffé au poteau!
n°10: Excès de zèle!
n°11 : Teddy s'en va t-en guerre

n°13 : Remède inefficace
n°14 : Le volapuk, réédité dans Pépito 3e série n°3
n°15: Coktails à gogo, réédité dans Pépito 3e série n°12
n°17 : Ote toi de là que je m'y mette, réédité dans Pépito 3e série n°11
n°21 : Une vie de chien, réédité dans Pépito 3e série n°5
n°27 : On demande des abonnés

n°28 : Teddy sachem...hem!...hem!teddy-gnon-piccola-pesta.jpg
Pépito 3e série :
n°3 : réédition
n°4 : Les chemins de la gloire
n°5 : réédition
n°8 : Le « Hoquet » n°1
n°9 : Le justicier
n°11 : réédition
n°12 : réédition
Pépito Magazine (grand format) :
n°14 : Le kangourou (12/1960)
n°16 : Tout s'explique!
Pépito Magazine 2e série GF
n°7 : Envoyé spatial (juin 1962)
n°18 : L'usurpateur

n°23 : Un métier...de chien!
n°24 : La tête et les jambes
n°28: Teddy Gnon t'es mignon!
Pépito Magazine 3e série GF:
n°4: La traversée de l'océan
n°8 : Teddy et le fantôme
n°11 : Un bifteck de mammouth
n°13 : Teddy a du flair!
n°15 : Le chameau a trois bosses
terenghi_in2.jpg
n°21 : ??
n°23 : Gnon 0007
n°26 : Le chasseur de sorcières
n°27 : Faut l'...phare
n°31: Tout s'explique!, réédition de Pépito Magazine GF 1ère série n°16 (1961)
n°40 : Pourquoi Teddy s'appelle Gnon
n°43 : Un biftek de mammouth, réédition du n°11.
Rintintin et Rusty Vedettes TV n°51 :  Espion sans le savoir (1964), n°75/6.
Amok n°10 : Faut l'...phare-également dans Pépito Magazine GF 3e série n°27 (1966)
Jim Taureau
n°50 : Teddy "patron" en mai1962 (d'après Hop n°132)
n°58 : Harengs contre « canards » (janvier 1963)
n°59 : Un cadeau inutile
n°70-71: Justice est faite!
n°72-73 : Le toubib est infaillible
n°76 : L'ordre règne au journal
n°80: Le billet 0131313 (1965).
Bugs Bunny 2e série n
°
113
115 : Un fameux coup d'éponge (1/1/67)
116 : Flûte pour la flotte! (15/1/67)
118 : faut que ça saute! (15/2/67)
120 : Adieu, Directeur! (15/3/67)
122 : En écoutant les petits oiseaux (15/4/67)
124
125
Tags : Teddy Gnon, Teddy Sberla, Antonio terenghi, Tiramolla, Alpe, Pépito, Sagédition, fumetti, reporter, journaliste, fumetto, BD
Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Sagédition
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 08:42
Buffalo Boule (Buffalo Brill) : dans cette gentille parodie de Buffalo Bill, un jeune et blond héros habillé d'un un grand chapeau etbuffalo-boule-et-menott.jpg d'une chemise à carreaux fait régner l'ordre à Cactus-City  (ou Cactus-Creek selon les traductions) dans le Far-Pest (Far-Prest) avec ses amis le pleutre et peu dégourdi shériff Menott et le mexicain Spaghetto.

Il affronte le plus souvent les bandits Kid-Néness et ses
buffalo-boule-couleur.jpg complices Fracasse (Fracassa Kid) et Leborgne (Sbornia Bill). Cette BD rappelle un peu le Chick Bill des débuts par Tibet...

Cette série italienne (fumetto) de Guisepe Perego fut éditée par Alpe au début des années 50 dans la revue "Cucciolo" et initialement traduite par Lug entre 1952 et 1955 (sous son nom italien) puis, principalement par
Sagédition dès avril 1954 dans "Le Petit Shériff" et au deuxième numéro de Pépito la même année : elle connaitra chez ce dernier éditeur une carrière somme toute honorable...buffalo-boule.jpg

Fabrice Castanet


Index

Pépito

n°2 :?
...
n°13 (couverture) : Les bandits du Far-Pest
n°19 : Laissez faire Buffalo Boule
n°22 : Hé, chef tu perds tes plumes!
n°24 : L'énigmatique Bill barberousse
n°29 : le grand rodéo de Null Part City
n°32 : Une maisonnette qui rapporte
n°34 : Grand sachem, grand champion
n°38 : Pas de répit pour Menott!
n°42 : Les vaches ne savent pas lire
n°44 : Buffalo Boule contre Buffalo Boule
n°52 : Attention, « Dynamite »
n°64 : Kid-Néness s'est échappé
n°66 : La vallée du fantômebuffalo-boule-cv.jpg
n°69 : Attaque au canyon
n°76 : Deux rapides dans le rapide!
n°83?
n°85 (couverture) : Épouvante à 11 heures
n°86 : Le portrait de Sachem
n°92 : Le pistolet à 5 canons
n°93 : touchez pas au plumet!
n°97 : Une bonne affaire
n°99 : Quand les jaguars volent
n°101 : Menott l'intrépide
n°104 : Chercheurs (de dents) d'or
n°105 : Arrêtez la fusillade!
n°158 : Le marchand ambulant
n°170 : La révolte des sioux
Pépito Spécial Hors Série complément au n°33 (mars 1956) : Les imprenables
Pépito magazine (grand format) n°9 : Un chien trop fidèle (09/1959)
Jim Taureau 
n°43 : une bête...pas bête! (10/1961)(d'après Hop n°132)
n°49 : Hula hula hop! 
n°50 : Le neveu de Manitou (d'après Hop 132)
n°51 : Le neveu de Manitou
n°52 : Le trésoroscope
n°53 : La cure de Menottbuffalo-boule-cover-heroic.jpg
n°54 : La ruée vers l'or
n°55 : Y a d'la mine en bouteille
n°59 : Dollars et douleurs
n°63 : Duel au canon
n°66-67 : Lingots et ber...lingots
n°79 : Menott au paradis
n°81 : L'arbre de la pénitence
n°82 : Menott l'audacieux (d'après Hop n°132)
n°83 : Carosse...rosse
n°84 : Le cheval à vapeur
n°86 : Les marins d'Odouce
n°91: Pas de guerre avec Nez au Vent (10/1965)
Rintintin et Rusty Vedettes TV n°5,10.
Monty n°2 (1959) : Dodo à gogo!
Le petit shérif (GF) n°93 en avril 1954 : Buffalo Boule (les bandits s'appellent Fracasse, Le borgne et l'épouvantail à moineaux)
Héroic (GF) n°118 (le héros est dessiné en couverture par Carlo Marcello qui signe Raphaël) : A fantôme, fantôme et demi (02/1955)
Chez Lug entre 1952 et 1955 (d'après Thomassian)
Pipo n°8,10
Supplément à Pipo n°1 (06/1953)brill.jpg
Tex n°18,20,22.

Tags : Buffalo Boule, Buffalo Brill, Alpe, Guiseppe Perego, Sagédition, Pépito, Monty, Le Petit shériff, Pipo, Fumetti, parodie, western, buffalo bill, pecos bill

La dernière image est tirée du site remarquable de Luca Boschi (voir mes liens)
Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Sagédition
commenter cet article

Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives