Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 17:51
L'Intrépide nouvelle série ne pintrepide-hurrah-logo.jpgublia  quasiment pas de bandes américaines réalistes genre Tarzan mais essentiellement du comique animalier ou enfantin, souvent des comic strips publiés dans les journaux américains comme du monde entier...
Après la seconde partie de notre dossier sur L'Intrépide concernant les séries anglaises , en voici le listing (qui ne prétend nullement à l'exhaustivité).

Bugs Bunny: ici c'est la version comic strip du fameux lapin de la Warner Bros. qui nous est proposée depuis le tout premier numéro daté du 10 novembre 1949 jusqu'au n°332 du 8 mars 1956. Ensuite, Bunny ira voir si les carottes sont plus mûres dans « Hurrah! » du même éditeur. Ses exploits dans « L'Intrépide » furent d'abord curieusement titrés bunny-intrepide.jpg« Les aventures de Babinet » du moins jusqu'au n° 52 (1). Il est alors la star du magazine et il fait la "une" des 248 premiers numéros de la revue avant de disparaître de la première page au 3e trimestre 1954 curieusement à peu près quand un autre éditeur PEI ("filiale" de Sagédition) commence à le publier dans sa propre revue, « Bunny mensuel comique » lancée en juillet 1954 puis Bugs Bunny disparaît du magazine de Cino del Duca en mars 1956, et, surprise, on le découvre en « une » de couverture au n°42 de "Bunny Magazine", l'hebdomadaire lancé par PEI au début de l'année 56 : une histoire de droit sans doute...En tout cas, le facétieux lapin revint sporadiquement (accidentellement?) dans « L'Intrépide » au n°425, un an plus tard.

Ce personnage de dessin animé fut adapté en comic strip (2) par Chase Craig à partir de 1942 pour le Newspaper Entreprise Association (NEA), puis dessiné par  divers artistes dont essentiellement Roger Armstrong, Carl Buettner ou Ralph Heimdahl...
0030f9xa.jpg
En France, on retrouve le strip de Bugs Bunny dans « L’Intrépide » en 1949 puis dans « Spirou » en 1954, dans son propre magazine chez PEI/Sagédition et dans de nombreuses autres revues en "bouche trou" (3) puis dans "Trio," le journal de Raymond Maric. Notons quelques strips dans « Paris-Jour ».

Le zoo s'amuse (The comic zoo) par George Scarbo est une BD animalière imaginée dans les années 40 pour le NEA avec des personnages comme Blackie Bear (5,7,10,13,15,17,19,21,23,25). On retrouve cette bande au sommaire de "Mireille".scarbo.jpg

Animalville de Lynn Kascarbo_george_1937_wags-nr.jpgrp (et autres artistes comme Chad Grothkopf) est présent aux n°1-100 (1949-51) : cette série regroupe diverses bandes animalières dessinées pour Standard entre 1944 et 52 (firme Pine) mettant en scène Anatole le pingouin, Nestor, Sherlock, Rico, Goupil (Wilbur Fox), Tico Baby, Cremmy...personnages que l'on retrouve pour partie dans les différents petits formats de l'éditeur Cino del Duca.

Arthur et Zoé (Nancy and Sluggo) par Ernie Bushmiller aux n°1-608 (1949-61) : quelle admirable longévité pour des personnages pourtant à priori bien insignifiants!  Ils furent multipubliés jusque dans « Télé Poche » depuis le tout premier numéro du magazine télé et durant de très longues années mais aussi dans de nombreux autres titres de l'éditeur, y compris la presse féminine (4). Les deux héros firent la couverture de « L'Intrépide » détrônant Bunny du n°249 au 332 (il en furent à leur tour délogés par la nouvelle vedette de la revue, française, cette fois: Dicky l'intrépide par Robert Moreau). Forts de leur popularité, Arthur et Zoé auront leur propre mensuel en couleurs (25 numéros de janvier 1961 au 7 février 1963). Des albums plastifiées/brochés existent également (94 numéros, 1965-78).
arthur et zoé cv-copie-1D'abord appelé "Fritzi Ritz", le strip fut créé en 1922 par Larry Whittington dans "L'Evening World" de Pulitzer. Il fut ensuite repris en 1925 par Bushmiller qui créa le personnage de Nancy (alias Zoé), nièce de Fritzi en 1933, gamine afublée d'un noeud papillon rouge dans la coiffure brun et frisée qui pique rapidement la vedette à sa tante. Un an plus tard, il lui adjoint le personnage de Sluggo Smith, son copain vagabond chauve et souffre-douleur, affublé d'une casquette verte (Arthur) et la bande est dès lors rebaptisée Fritzi Ritz and Nancy puis rapidement Nancy (en 1940). Au début des années 80, l'artiste est aidé par des assistants comme Bernard Dibble, Al Pastino et  Will Johnson puis à son décès en 1982, Jerry Scott et Mark Lasky reprirent la série. En 1995, Guy et Brad Gilchrist redonnent un second souffle à la bande.
nancy425-1.jpg
La série a aussi été éditée en comic book dans « Tip Top » et « Spar Comics » (United Features) puis chez Dell/Gold Key (dessins de John Stanley)

Willie par Vic Green est un comic strip humoristique dont le héros est un garçonnet (n°3,5-7,11,24,26,28,31-140).

Le capitaine Cocorico (The captain and the kids) par Rudolph Dirks aux n°23-140, alias...Pim Pam Poum est un fameux comic strip américain distribué par UFS dans le « New York Journal » de Rudolph Earst (5), imaginé en 1897 sous le titre "The Katzenjammers Kids" par Rudolph Dirks, un auteur américain d'origine allemande où le duo de facétieux garnements Hans et Fritz (Pim et Poum) font subir les pires avanies à la brave Tante Pim, alias Die Mama (6).
img7.gif
Par la suite, l'auteur quitte le journal pour son concurrent, le « Wold » de Pullitzer : les deux groupes de presse se livrent alors une intense bataille juridique pour l
a détention des droits et la justice accorde à chacun de continuer la série, le « New York Journal » conservant le titre original des « Katzenjammers Kids », poursuivi par les dessinateurs Harold Knerr puis Doc Winer au décès du premier en 1949 et Joe Musial en 1956 (puis Mike Senich en 1977 et Hey Eisman), tous dans le style du créateur. Dirks, quant à lui poursuit son oeuvre sous le titre « Hans and Fritz » puis très vite « The Captain  and the kids » où désormais les deux frères s'en prennent au Capitaine/Der Captain, vieux marin qui ne pense qu'à gouter aux joies de la sieste. Diks créé aussi l'astronome, un vieux barbu (der inspector) et installe sa petite bande dans une île du pacifique. A partir de 1946, John, fils de Dirks l'assiste puis le remplace en 1958 et imagine les personnages de Miss Ross (miss Twinddle) et son fils Adolphe un blondinet frisotté (Rollo) qui devient la bête noir des deux frangins (à noter que parmi les amis de Nancy alias Zoé existe un Rollo physiquement très proche!!).
KatzenjammerKids1
La bande fut essentiellement publiée en France par l'éditeur Lug de 1955 jusqu'en 1973 avec des épisodes inédits de Jean Cézard qui réalisa même les couvertures (7).
Mais d'aussi vieux personnages firent bien plus tôt leur apparition en France, d'abord sous le titre  « Les méfaits des petits Chaperché » dans « Nos loisirs » en 1911 puis ils furent surtout publiés dans "Le Journal de Mickey" dès 1935 (version Knerr jusqu'en 1939 puis pendant de longues années dans le Journal de Mickey après-guerre, de 1961 à 1989) et dans "Hardi présente Donald" en 1947 (Knerr). On les retrouva aussi sous le titre de "Capitaine Fouchtroff" ("Junior" en 1937), "Les garnements" ("Bravo)" ou "Le capitaine Cocorico" (dans "Jumbo" à partir de 1935 ou "L'Intrépide"), dans « Mireille » sous le nom de « Le capitaine et les gosses » par Dirks aux n°165-169 (1957) et plus tard, "Le capitaine et les Kids" chez Sagédition (8).

L'espiègle sophie (Little Debbie) par Cecil Jensen est présente aux n°32sophie.jpg-88 et 113-120. C'est encore une fois une BD d'humour : ici, les facéties d'une gamine brune avec des nattes aux côtés de son oncle à barbiche et des ses deux copains, Anatole et Riri. Le strip fut aussi publié dans « Mireille » n°24-160 (juin 1954-57). A l'origine, c'est un comic strip publié dans le "Chicago Daily News" (janier 1949-61) sorte de spin off d'Elmo (l'oncle de Sophie à qui elle réserve ses meilleurs farces) créé en octobre 1946 pour le Registered & Tribune Syndicate.

Hody Dody (Howdy Doody) par Chad Grothkopf (n°113-128) adapte en comic strip (page du dimanche) pour l'UFS (1950-53) la fameuse marionnette d'un garçonnet aux USA qui eut son show TV et son heure de gloire de 1947 à 1960 (il eut aussi son comic book chez Dell Comic en 1950-56 et un dessin animé l'adapta par Gene Deitch).grothkopf howdy-doody

Don Winslow (Don Winslow of the navy) seule bande US réaliste de la revue (mais qui dura fort peu) est un héros patriotique de la marine américaine il nous fait partager ses aventures exotiques, d'espionnage accompagné de son ami Red Pennington, récits parfois à la limite du fantastique dans lesquels il combat notamment le Scorpion, chef de l'organisation Scorpia. « L'Intrépide » propose en 1952 la suite des épisodes pdonwinslowubliés dans "Tarzan"  depuis le n°272 de décembre 1951 jusqu'à la fusion du titre avec « L'Intrépide » mais ils ne durent que peu de temps dans le magazine (n°131-135). Le héros a été créé par le romancier Frank V Martinek et le dessinateur Léon A. Beroth et son assistant Carl Hammond pour le Bell Syndicate. L'objectif est clairement affiché : inciter les jeunes amérciains à s'engager dans la Navy. Don Winslow est publié dans le "New York Sun" dès le 5 mars 1934 et jusqu'au 30 juillet 1955 (Béroth sera assisté de Ken Ernst en 1940-42, Ed Moore qui remplace Hammond puis Al Levin). En france, le héros fut traduit dans « L'Audacieux », « L'Aventureux » en 1936, « Le journal de Mickey » (on l'y rebaptise « Bernard Tempête »!) puis « L'Astucieux » (sous le nom de « Capitaine Eric ») et après guerre dans « Tarzan » avant de finir sa carrière dans « L'Intrépide ».
Aux USA, où il connut plus de succès que chez nous, il fut adapté à la radio par NBC, en "sérials" sur grand écran entre 1941 et 1943 et une version vit le jour en comic book chez l'éditeur Fawcett dès 1943 (73 numéros par Carl Pfeufer et Edd Ashe).
superduck-cockeyed-wonder.jpg
Pour clore ce bref aperçu conscaré aux bandes américaines publiées dans "L'Intrépide" nouvelle série, signalons quelques planches d'un habitué de l'éditeur, Al Fago avec son Atom-Cat (Atom the cat) un chat super-héros grâce à la radio-activité, un énième dérivé de son plus grand succès, Atomic Mouse (n°454,455,458-461), notons la présence discrète d'un strip intitulé Plume au vent (gags datant de 1956 avec un petit indien distribués par l'United Features Syndicates) signé Mako (aux n°444,446,448 à 451, 454,456,464 et 503), quelques planches de la BD animalière Fifi et Cat, en guise de publicité pour la revue « Dicky le Fantastic » (n°377), le trappeur Daniel Boone (pub pour « Aventures Boum ») aux n°392,394,397,406,430 (9) , Babette, souris atomique d'Al Fago en guise de réclame pour la revue "Bambino" (n°420), Duck, une copie éhontée de Donald Duck en plus vulgaire aux n°472,473,475,476 qui est la traduction de Super Duck the cockeyed wonder une bande crée par Al Fagaly en 1943 pour MLJ/Archie (qui malgré ce côté vulgaire et son caractère de plagiat dura 17 ans !),  ou encore Tom-Tom, avec une planche publicitaire pour « Bilboquet » (ntom-tom°425) qui relate les aventures d'un émule de Zembla en culottes courtes : le jeune garçon vit des aventures dans la jungle, accompagné de ses amis l'éléphant Badaboum (Tree-Trunk), un pingouin, un phoque, « Peau de velours », le chimpanzé « Ousiti » (Itchi) et encore beaucoup d'autres (10).

fin de l'épisode-à suivre.

Fabrice Castanet

 

(1) il s'appela même Pierrot le coquin dans le petit format « Yo-Yo » du même éditeur !!

(2) bande quotidienne paraissant dans les journaux américains

(3) dans "Batman", "Batman Géant" (1re série), "Bugs Bunny Géant", "Bunny et ses amis", album broché, 1977, "Rintintin et Rusty" (n°15,16,56/57), "Le roi de la prairie" n°19 (1971), "Superman", "Tarzan géant", "Vedettes TV présente" n°17, "Whisky et Gogo".

(4) « Hurrah! »,  « Astrotomic », « Mireille » (n°223-397 en 1958-63), « Intimité », « Mode de Paris », Paris Jour », « Femmes d'aiujourd'hui », « Nous Deux »...

(5) magnat de la presse qui inspira Citizen Kane à Orson Welles.

(6) au départ, très s'inspiré de Max et Moritz, dessinés par Wilhelm Busch

(7) "Fiesta" n° 1-20 (1974-78), "Pim Pam Poum" n°1-55 (1955-61) puis "Pim Pam Poum Pipo" 1961-72, "Spécial Pim Pam Poum" de 1962 à 1973

(8) dessins de Rudolph Dirks chez Sagédition dans "Bugs Bunny" 3e série n°60,62,63, "Bugs Bunny magazine géant" n°14,15, "Rintintin et Rusty" n°40,41.
Autres publications : "Bravo!", "Charlie-Mensuel" (1978-81 aux n°116,117,120,126,129,132-139,142,143,146 et 149), "Story", "Lectures pour tous", "Jeunesse Sélection" n°2, "Rétro BD" n°16 (1979), "L'écho des savanes" n°39 (1978), chez DPE : 18 numéros de "(Pim Pam Poum le comic book" de 1981 à 1983, chez Gréantori en 1982
. Quelques albums existent : 1934-37
et en 1974 par Hachette ("Et que ça saute!"), Gags de Poche chez Dupuis, 2 volumes par Dirks (n°38 et 41), chez Slaktine, 1981, Bagherra en 91 ("Les kids"), Vents d'ouest en 94 ("Pim Pam Poum")...

(9) qui s'inspire du héros américain, ici, il s'agit de la version de Dell Comics puis Gold Key qui ont adapté la série télévisée de NBC, notamment dans "March of comics" avec des dessins de Harold Fred Fredericks puis Mike Roy, parus en France dans « Hurrah! » en 1956 puis « Aventures Boum » en 1957.

(10) tarzanide américain, en version parodique et enfantine. Il fut créé en 1947 sous le nom de Tom-Tom the jungle boy par l'éditeur Vin Sullivan pour Magazine Enterprises, pour seulement 3 numéros puis repris une décennie plus tard sous le titre de Tom Tom and Itchi the monk. Le personnage fut publié en France dans diverses revues du Groupe Chapelle (SNPI, SFPI, etc.). d'abord sous le nom de Hoppy (titré parfois "Hoppy, fils de la jungle") dans « Arc-en-ciel » en 1954-55 puis dans sa propre revue homonyme en 1955-56 et dans « Zappy » sous son nom d'origine, Tom-Tom. Les Editions Mondiales adaptèrent  ensuite le personnage sous son vrai nom dès le premier numéro de « Bilboquet » en 1957.


Tags : Arthur et Zoé, L'intrépide, Hurrah, Cino del Duca, Bugs Bunny, Babinet, Don Winslow, Pim Pam Poum

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabrice Castanet - dans Les Editions Mondiales
commenter cet article

commentaires

Comics Vintage

  • : Comics Vintage
  • Comics Vintage
  • : Blog de Fabrice Castanet. Une encyclopédie de la BD populaire, d'autrefois celle qu'on lisait enfant : petits formats, illustrés, BD de kiosque et autres magazines. Ce blog est une modeste contribution à la connaisance (encore imparfaite) du monde de la BD populaire... Tout article de ce blog qui sera repris ailleurs nécessitera que l'auteur (Fabrice Castanet) et ce blog (lien obligatoire sur la toile) soient cités. Merci de votre compréhension.
  • Contact

Profil

  • Kastet
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi.
Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".
  • Dessinateur pour la Depêche Vétérinaire et Le Rapporteur (site Vétérinet), Le Cherche-Midi. Articles sur la BD dans Pimpf Magazine, sur le blog "Comics Vintage".

Recherche

Archives